Aller au contenu

Menu principal :

Le coin bibliothèque

LE DEGAGEMENT OCULAIRE

Le dégagement oculaire est la distance, à partir de l'oculaire des jumelles ou de la longue-vue, à laquelle il faut placer son œil pour obtenir une vision complète de l'image. En pratique, cette distance se situe entre 10 et 20 mm, souvent proche de 15 mm. En Anglais on parle de "eye relief" et relief oculaire est aussi parfois utilisé en français ainsi que "distance de pupille de sortie".
Si l'œil se trouve à une distance plus courte, il perçoit l'image avec des bords noirs prononcés (effet tunnel).


Le dégagement oculaire est le paramètre 3 de cette illustration

Dégagement oculaire et porteurs de lunettes

 

Le problème est que l'observateur qui porte des lunettes ne peut approcher son œil aussi près de l'oculaire que celui qui n'en porte pas. En pratique, les lunettes écartent l'oeil des jumelles de 10 à 15 mm. Les fabricants ont donc muni jumelles et longues-vues d'œilletons mobiles permettant d'adapter au mieux la position de l'œil par rapport à l'oculaire. En position relevée, les œilletons assurent l'écartement idéal pour les observateurs sans lunettes. En position abaissée, ils tiennent compte de la présence de lunettes. Sur certains modèles, il existe des positions intermédiaires pour s'adapter à la morphologie et/ou aux lunettes de chacun.


Les lunettes écartent l'oeil de l'oculaire et nécessitent donc un autre réglage des oeilletons

Le rôle essentiel des oeilletons

 

Les premiers œilletons adaptables étaient rabattables, en caoutchouc souple, mais aujourd'hui, ils sont rigides et réglables grâce à un pas de vis ou autre système équivalent. On peut considérer que toutes les jumelles et longues-vues actuelles de niveau "sérieux" sont équipées d'œilletons réglables, souples ou rigides et conviennent donc autant pour les porteurs de lunettes que pour les "yeux de lynx".
La valeur du dégagement oculaire dépend du modèle de jumelles, du facteur de grossissement, du champ de vision et le fabricant fait en sorte que l'œilleton y soit adapté. C'est  une donnée qui n'est pas toujours mentionnée dans les fiches techniques, puisque, concrètement, cela ne pose aucun problème à l'utilisateur, du moins dans la grande majorité des cas. Certaines personnes s'en inquiètent cependant, soit en raison d'une morphologie particulière, soit à cause de leur modèle de lunettes.


Oeilletons rigides relevables sur des jumelles Minox

Long dégagement oculaire

 

Pour des jumelles ou une longue-vue, un dégagement oculaire de 15 mm est très généralement satisfaisant, mais il sera sage de ne pas choisir un modèle ayant un dégagement plus faible si on porte de grosses lunettes. Le maximum rencontré se situe vers 20 mm. On parle de modèles L.E.R. : "long eye relief".

Le tireur qui utilise une lunette de visée est aussi confronté au problème du dégagement oculaire, puisque la forme de son arme, et notamment la longueur de la crosse, ne lui permet pas de placer son œil où il veut. D'autre part, il faut protéger l'oeil du recul de tir et les lunettes de visée ont donc toujours un long dégagement oculaire.


Les lunettes de tir ont un long dégagement oculaire, au moins 8 cm, pour éviter un choc lors du recul.

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu