Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles

Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs du jumelles réalisés par TopOptics

 

Leica Trinovid BA/BN vs Leica Trinovid nouvelles


Les Leica Trinovid sont à la une de l'optique de loisirs depuis 60 ans. Véritable révolution technologique à sa sortie, concentré de qualités optiques, de compacité et de légèreté reléguant la concurrence à des années lumière, le modèle a évolué au fil des ans pour répondre aux attentes des nouvelles générations d'utilisateurs et à la contre-attaque de la concurrence (Zeiss et ses Dialyt). Plus joufflues, les générations BA et BN ont régalé les observateurs jusqu'à l'aube du 21ème siècle et restent très prisées en occasion.
Il y a quelques années, alors que le modèle Ultravid HD prenait la tête de la flottille Leica, la marque introduisait ses nouvelles Trinovid, à un niveau de prix plus accessible. Succès commercial, encensé par tous les essayeurs, ce modèle est-il supérieur à son glorieux prédécesseur ?
C'est ce que nous examinons dans ce test en bras de fer.

DIMENSIONS

 

Les nouvelles Trinovid reprennent le châssis des Ultravid et sont plus hautes que les anciennes BA/BN de quelques millimètres. Rien de significatif. En poids, cependant, modernité oblige, elles sont subi une cure d'amincissement et gagné une petite centaine de grammes, ce qui est appréciable.
Sur ce plan, je donnerai donc un

Avantage aux nouvelles Leica Trinovid


AGREMENT A L'EMPLOI

La présentation des nouvelles Leica Trinovid est excellente, soignée sans verser dans le luxe inutile. Tous les accessoires habituels et souhaitables sont présents. Les anciens modèles ne recevaient pas de bouchons d'objectifs mais bénéficiaient d'un étui de cuir souple qui enveloppait et protégeait les jumelles tout en permettant de les porter au cou. Cet excellent accessoire très pratique démarquait Leica de ses concurrents. Aujourd'hui, plus classiquement, on trouve un bon étui en cordura, comme tout le monde. Dommage...
En mains, l'impression est très différente. Les Trinovid BA/BN sont rondes, douces dans les paumes, mais une série de rainures en assurent une bonne préhension. Le nouveau modèle reprend l'ergonomie des Ultravid, plus conventionnelle mais excellente, avec un repose-pouces efficace et bien placé. L
a très large molette de mise au point tombe parfaitement sous le doigt. Il faut conserver les bonnes traditions : le réglage de dioptrie est verrouillable et associé à la molette centrale de mise au point. Les œilletons rigides s'étendaient par traction, maintenant ils se dévissent, pour un résultat équivalent.



Continuité dans le changement : l'apport de la modernité a su conserver toutes les qualités de la tradition. C'est la signature d'une grande maison.

Les choses ont changé, le nouveau modèle marque une franche transition par rapport à l'ancien, mais l'excellence est toujours atteinte et je déclarerai le

Jeu égal



Toujours la fabuleuse recette Leica alliant douceur et définition de l'image, mais encore perfectionnée sur les nouvelles Trinovid

PERFORMANCES OPTIQUES

Les circonstances font que je dois comparer des Trinovid BA 8x42 avec des nouvelles Trinovid 10x42. La comparaison pratique ne pourra donc aller au fond des choses du fait de la légère différence de format.
Bien entendu, les BA 8x42 ont un champ de vision
plus large que les 10x42, mais c'est là un paramètre qui a peu évolué entre les anciennes et la nouvelle génération.
Ce qui a évolué, c'est la distance minimale de mise au point, passée de 5 mètres à 3,5 mètres. Leica ne joue pas dans la course assez vaine aux mises au point ultra-courtes qui n'ont guère de sens
, mais ce gain est un progrès agréable cependant.
Inutile de dire que l'image est splendide dans les deux cas, avec cette recette chère à Leica qui combine douceur et définition. Mais la définition, précisément, ainsi que le contraste ont encore légèrement progressé. Le bord d'image est aussi plus net sur les nouvelles Trinovid et la tendance aux halos est réduite. La gestion du chromatisme
était et reste excellente.

Bref, c'était déjà magnifique et c'est devenu un peu meilleur encore. Plusieurs essayeurs ne s'y sont pas trompés et citent les nouvelles Trinovid comme le meilleur achat en haut de gamme. Toutes les qualités fondamentales du sommet de gamme sont là, et les compromis qui permettent de raboter l'addition par rapport aux Ultravid ont un impact secondaire : quelques 10aines de grammes, quelques mètres de largeur de champ, 50 cm de mise au point minimale...
Fières héritières, les nouvelles Trinovid font mieux encore que leurs devancières et je donnerai donc l'

Avantage aux nouvelles Leica Trinovid

RAPPORT QUALITE-PRIX

Difficile de se prononcer ici alors que pas mal d'années ont passé. Les Trinovid étaient chères et le sont toujours. Leurs qualités, leur robustesse justifiaient leur prix et le justifient encore. Par contre, Leica a réduit sa durée de garantie de 30 ans à 10 ans. En achetant de nouvelles Trinovid aujourd'hui, on se retrouve avec moins de durée de garantie devant le nez qu'en achetant d'occasion un ancien modèle BN !
C'est un
élément qui compte et qui justifie que je donne ici un

Avantage aux Leica Trinovid BA/BN


RESUME

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Leica Trinovid BA 8x42

Leica Trinovid 10x42 (nouvelles)

Poids et dimensions

-

+

Agrément général à l'usage

=

=

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

-

+

Champ de vision

=

=

Profondeur de champ perçue

non comparable

non comparable

Distance de mise au point minimale

-

+

Rapport performances / prix

+

-

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu