Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles


Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

 

Leica Trinovid HD 10x42 vs Leica Trinovid 10x42

Leica renouvelle au début 2016 son modèle de haut de gamme à prix "raisonnable" : les Trinovid. Nous avons eu l'occasion de chanter à diverses reprises - et nous ne fûmes pas les seuls ! - les louanges de cet excellent modèle qui emmène son propritaire au nirvana des observateurs sans saccager complètement son portefeuille.
Leica sort maintenant une version "HD" rénovée et prometteuse.
La marque annonce un poids moindre et un équipement original mais, sur le plan optique, les chiffres restent très similaires et rien dans la littérature disponible ne laisse envisager que la nouvelle version soit plus "HD" (haute définition) que l'ancienne.
Il nous a donc paru intéressant de comparer en face-à-face la vedette d'hier et la future vedette de demain.
Evolution, révolution ou coup de marketing ?


DIMENSIONS

 

Dès qu'on les a en mains, il ne fait aucun doute que les Trinovid HD sont un peu plus légères que les "anciennes" Trinovid, ce qu'annoncent en effet les chiffres officiels (760 gr au lieu de 795 gr). En les plaçant côte à côte, on remarque qu'elles sont aussi légèrement moins hautes. Certainement aucune révolution ici, mais une évolution agréable qui me fait donner un

Léger avantage aux Leica Trinovid HD sur ce point



L'adventure strap : une "machine à gaz" signée Leica qui, je le crains, ne convaincra pas grand monde.

AGREMENT A L'EMPLOI

Les choses semblent avoir peu évolué quand on ouvre la boîte, mais à l'examen détaillé, Leica a bel et bien apporté de nombreuses modifications au modèle.
Coup au coeur des aficionados de la marque, le légendaire système de réglage de dioprie verrouillable et solidaire de la molette de mise au point a été remplacé par un réglage conventionnel à l'oeilleton droit, sans verrouillage et dont la friction me semble bien trop faible pour éviter les dérèglements inopinés. Du fait même, la molette de mise au point a fortement rétréci en hauteur et elle tombe moins bien sous le doigt que préalablement.
Sur les Trinovid, le passage de mise au point du minimum à l'infini se faisait en 1 tour 1/4, valeur proche de l'idéal que je situe à 1 tour 1/2. Dorénavant, cela se fait en 2 tours, ce qui est un peu long.
L'enrobage caoutchouc galbé qui guidait parfaitement la position des pouces a évolué sur les Trinovid HD vers un revêtement identique en texture, mais sans aucun relief ergonomique. Cela reste certes agréable, mais la perte de confort en mains est indéniable. Leica a en fait abandonné les originalités qui détachaient son modèle du lot, pour rentrer dans le troupeau. Et on on en vient à se demander si les nouvelles Trinovid HD sont encore rellement fabriquée chez Leica...

Les oeilletons sont toujours excellents avec de nombreux réglages de hauteur intermédiaires qui satisferont tous les usagers, porteurs de lunettes ou non.

Là où Leica se différencie, c'est dans son nouveau système "adventure strap" qui combine la sangle de cou avec l'étui de protection. Durant des années, la marque a fourni en accessoire de superbes et excellents étuis de cuir souple pouvant enrober les jumelles tenues au cou. Ceci en est une évolution... discutable.
C'est plutôt complexe à utiliser et les jumelles ne se libèrent pas facilement du dispositif. Une fois que l'on est habitué au système, il n'est pas mauvais mais je suis persuadé que 80% des clients repasseront très rapidement à la sangle traditionnelle qui, heureusement, est également fournie. Bref, de mon point de vue, un coup dans l'eau, une victoire du marketing tape-à-l'oeil sur la simple et saine efficacité qui ne ressemble guère au Leica... d'hier.

L'accumulation des reculs en matière de confort me fait donner un

Avantage sur ce point aux Leica Trinovid

PERFORMANCES OPTIQUES

Tout le monde fait du "HD", vrai ou faux d'ailleurs, Leica s'est donc dit qu'il fallait en faire aussi, et les Trinovid sont devenues des Trinovid HD... Mais dans les faits, bien peu de choses ont changé et l'optique des Trinovid était déjà tout autant "haute définition" que ne l'est celle des Trinovid HD.
La mise au point est devenue plus courte, Leica nous l'offrant dorénavant à partir de 2m, ce qui est comme toujours inexploitable en pratique vu le terrible effet de paralaxe généré qui produit une double image. Mais la mode est la mode et si la concurrence y cède, il faut suivre le pas...
Le champ de vision a a légèrement progressé, de 108 à 113 m, ce qui est positif mais i
l faut cependant noter maintenant un halo de chromatisme au bord extrême du champ qui n'existait pas sur le modèle Trinovid. Donc, pas de véritable progrès.

Devant les yeux, en pratique, les Trinovid HD conservent (heureusement !!!) les qualités des Trinovid. L'image est limpide, brillante, superbement définie. L'aberration chromatique est contrôlée et la neutralité des teintes est excellente avec cette légère "chaleur" propre à Leica. La déformation en bord d'image est limitée.



Les Trinovid HD sont plus conventionnelles que l'ancien modèle et ont notamment abandonné l'excellent système de réglage de dioptrie sur la molette centrale.

Aucune révolution donc, mais de petites évolutions qui me feront donner un

Léger avantage aux Trinovid HD sur ce point


Tout en conservant un air de famille, les Trinovid HD présentent une belle série d'évolutions par rapport aux Trinovid. Evolutions positives...? Pas toujours.

RAPPORT QUALITE-PRIX

Il n'y a pas d'évolution de prix entre les "anciennes" Trinovid et les nouvelles Trinovid HD, ce qui assez rare pour être souligné. Mais il est certain que Leica a fait des économies en remplaçant son système de réglage de dioptrie verrouillable sur la molette centrale par une bague conventionnelle à l'oculaire droit.
Plus légères, proposant des évolutions positives en matière optique, les Trinovid HD ont cependant perdu quelques points en confort à l'emploi et, surtout, en personnalité. Ce sont d'excellentes jumelles qui mettent le haut de gamme à la portée de plus de monde, mais les inconditionnels de la marque n'y retouveront plus l'inégalable "touche Leica" qui faisait qu'une Leica ne pouvait se comparer qu'à une autre Leica. Ces Trinovid HD sont devenues de superbes jumelles "comme les autres".
Dans l'ensemble, je déclarerai le

Jeu égal sur ce point

RESUME

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Leica Trinovid HD 10x42

Leica Trinovid 10x42

Poids et dimensions

(+)

(-)

Agrément général à l'usage

-

+

Réglage de dioptrie

-

+

Image (neutralité, définition, luminosité)

=

=

Champ de vision

(+)

(-)

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

+

-

Rapport performances / prix

=

=

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu