Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles

Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

Nikon Monarch HG 10x42 vs Pentax ZD ED 10x43

Quand le géant Nikon sort un nouveau modèle de jumelles ou de longue-vue prometteur, on ne peut faire autrement que de s'y intéresser !

Les jumelles Monarch HG viennent se situer en prix à la charnière entre le milieu et le haut de gamme. Leur descriptif technique fleure bon la haute technologie et laisse espérer le meilleur quant aux performances.
Nous avons choisi de comparer ces Nikon Monarch HG 10x42 à un autre modèle issu d'un grand nom de la photo et qui jouit d'une solide réputation depuis quelques années déjà : les Pentax ZD ED 10x43, naviguant à un niveau de prix semblable.


DIMENSIONS

 

Les dimensions extérieures des concurrentes sont extrêmement semblables. Plus pataudes de forme, les Pentax ZD ED sont aussi plus lourdes d'une 50aine de grammes. En poids et dimensions, les deux instruments se situent dans la bonne moyenne de leur catégorie.
Je donnerai un

faible avantage sur ce point aux Nikon Monarch HG 10x42

AGREMENT A L'EMPLOI

Si Pentax nous offre une présentation sobre et sérieuse, Nikon cherche de toute évidence à impressionner dès le déballage. La belle boîte cache un joli étui alliant cordura et (simili) cuir souple. Les jumelles arborent fièrement leur "made in Japan" sur un revêtement anthracite en style peau de lézard. Moins classieux, le revêtement Pentax est vert bouteille et granité, et le "made in Japan" est très discret.


Des jumelles pleines de qualités qui honorent pleinement les marques prestigieuses qu'elles portent !

Les concurrentes proposent toutes deux un verrouillage du réglage de dioptrie, situé à l'oculaire droit. Pentax relie les cache-objectifs à la charnière centrale, principe très efficace mais peu gracieux, alors que Nikon a développé un bon système reliant chaque couvercle à son tube, sans risque de perte. C'est assez rare pour être souligné ! Les bonnettes rigides caoutchoutées se relèvent en 3 étapes, par rotation, dans un cas comme dans l'autre.
En mains, les Pentax ZD ED sont plus rondes, plus douces et les pouces trouvent naturellement leur place dans les évidements prévus. Les Nikon Monarch HG sont "raides", un peu maigres" et m'ont semblé moins agréables. Ce sera sans doute une question d'appréciation personnelle.
Les molettes de mise au point opèrent dans les deux cas sur
1 tour 1/2, ce qui est un compromis parfait entre rapidité et progressivité.
Voici deux très bonnes paires de jumelles. Au-delà d'une apparence plus classieuse des Nikon mais qui sera affaire de goût
, on peut dire que chacune a ses atouts et globalement, je donnerai le

jeu égal sur ce point.

PERFORMANCES OPTIQUES

Les Pentax ZD ED annoncent une belle liste de raffinements technologiques, tels que verres ED, prismes à traitement diélectrique et correction de phase, lentilles asphériques.
En effet, en regardant avec les jumelles, on découvre une image magnifique, très neutre (à peine chaude), brillante, très bien définie au centre et avec une dégradation raisonnable vers les bords. Le champ de vision amène un petit bémol : 105m à 1000m, ce n'est pas mal, mais cela reste loin des records.
Nikon nous parle, pour les Monarch HG, de verres ED, de prismes à traitement diélectrique (et certainement à correction de phase) et d'un aplanisseur de champ. L'image est splendide, un peu chaude, magnifiquement définie, avec un agtéable champ large de 121m à 1000m.


Plus modernes, les Nikon Monarch possèdent un léger avantage en ce qui concerne les performances optiques

Les bords d'image sont de bon aloi, même si, et c'est logique, le très large champ se paie par une dégradation plus sensible aux limites.
En matière de mise au point minimale, les concurrentes ne se différencient que de quelques centimètres, inutile d'en parler.
L'une comme l'autre maîtrise l'aberration chromatique qui n'est pas perceptible.
Dans l'ensemble, si la qualité d'image au centre est équivalente, l'aplanisseur de champ et le large champ de visi
on donnent une certaine avance aux Nikon et je donnerai donc un

avantage aux Nikon Monarch HG 10x42 sur ce point

RAPPORT QUALITE-PRIX

Les deux filles de grandes maisons photos s'affichent à des prix fort proches. Nous avons vu que, plus modernes, les Nikon Monarch HG bénéficient d'un petit avantage en matière de performances optiques. D'autre part, les 30 années de garantie (10 ans chez Nikon) et l'excellent service après-vente de la maison Pentax sont aussi des arguments qui viennent peser lourd dans la balance et justifient un certain écart de prix.
En ce qui concerne le rapport qualité prix, je sifflerai donc le

jeu égal.


Ces deux modèles offrent des performances d'excellent niveau et ont assurément déjà un pied dans le haut de gamme.

RESUME

 

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Nikon Monarch HG 10x42

Pentax ZD ED 10x43

Poids et dimensions

(+)

(-)

Agrément général à l'usage

=

=

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

=

=

Champ de vision

++

--

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

=

=

Rapport performances / prix

=

=

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu