Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles

Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

 

Pentax AD 8x25 WP vs Olivon PC3 8x26


Les jumelles compactes sont populaires, d'une part parce qu'on les emmène avec soi facilement en balade, en vacances, en voyage, en rando, au terrain de sports, au spectacle... mais aussi du fait de leur prix plus bas que celui des jumelles plus volumineuses.

Les deux concurrentes de ce bras de fer sont précisément des modèles économiques. L'un arbore la marque prestigieuse de la grande société japonaise PENTAX qui est intégrée au groupe Ricoh, et l'autre celui de la marque canadienne OLIVON dont la pénétration dans le marché ne fait que s'accroître, tant pour les jumelles que pour les longues-vues.
Au-delà de la comparaison entre ces deux modèles, nous verrons ce que l'on peut attendre de jumelles compactes telles que celles-là en agrément d'usage et en qualité d'image.

DIMENSIONS

Nous avons affaire ici à deux "puces" dont le poids ne dépasse pas 300 gr, mais il existe entre elles une différence importante.
Munies de deux charnières, les Pentax AD 8x25 peuvent se replier jusqu'à ce que les deux fûts se touchent, leur volume se réduisant alors à celui d'un paquet de cigarettes. Les Olivon PC3 8x26, quant à elles, ne sont que le diminutif de toute la série PC3 de la marque, avec un seul axe permettant de replier les jumelles. Il faudra donc une poche un peu plus ample pour les ranger. Comme la compacité est un facteur souvent décisif dans le choix de ce type de jumelles, je donnerai iun

Avantage aux Pentax AD 8x25 WP sur ce point

AGREMENT A L'EMPLOI


Repliables, les Pentax AD 8x25 sont encore plus compactes que les Olivon PC3 8x26, mais c'est au détriment de leur confort en mainn et devant les yeux

Les deux rivales jouissent d'un équipement assez comparable, incluant un capuchon antipluie, une lanière de cou mince, un étui. Les Olivon, équipées "comme des grandes" sont un peu mieux loties avec aussi des bouchons d'objectifs.
La dioptrie se règle de part et d'autre par une molette ferme à l'oculaire droit, sans grande suprise, et les oeilletons rigides sont relevables, s'adaptant à l'observation sans ou avec lunettes de vue.

Mieux finies, plus "chic", les Pentax ne dépareront pas au gala ou au concert mais tiendront tout ausi bien leur rôle en balade ou en rando.
Comme toujours, la double charnière rend le réglage de l'écartement oculaire moins simple et la manipulation moins agréable. Pour un rien, on replie ou déplie les jumelles qui doivent à nouveau être ajustées. La molette de mise au point, petite et ferme, s'opère entre le pouce et l'index, vu le volume minuscule de l'instrument. J'ai eu quelques difficultés à trouver le placement idéal des Pentax AD 8x25 devant les yeux : ce sont des jumelles qui demandent un petit temps d'adaptation.
Tout cela est plus simple et naturel avec les Olivon PC3 qui sont en fait des "grandes" en réduction. Elles tombent correctement en mains (pas aussi bien que leurs cousines 8x34 ou 8x42 cependant), la molette de mise au point s'opére sans souci du bout de l'index et les jumelles trouvent facilement leur place devant les yeux.

On constate donc ici l'écart de confort habituel entre des compactes et des ultra-compactes. Si elles se rangent plus aisément et discrètement, les secondes sont indéniablement d'un usage moins agréable. C'est une question de choix...
Je donnerai un

Net avantage aux Olivon PC3 8x26 sur ce point


Sur le plan optique, les performances sont comparables et de bon niveau, mais la balance penche légèrement à l'avantage des Pentax AD 8x25

PERFORMANCES OPTIQUES

Il ne faut pas attendre de miracle de ces petites jumelles quand la lumière est rare. Leur diamètre étroit leur confère en effet inévitablement une luminosité réduite. Mais par bon temps, elle procurent toutes les deux une belle image.
Il n'y a pas de dominante de couleur envahissante, le piqué et le contraste sont très corrects, avec un léger avantage du côté des Pentax AD 8x25. Au bord de l'image également, les Olivon PC3 8x26 montrent des résultats un peu moins favorables, mais rien qui soit mauvais cependant.
Par contre, les Olivon PC3, sans doute du fait de leur conception moins compacte, ont un champ de vision nettement plus large (même franchement étonnnant) et une mise au point minimale de moitié plus courte, ce qui sont des avantages non négligeables.
Aucune des concurrentes n'est trop affectée par l'aberration chromatique et leur bilan global en matière optique, tenant compte de leur caractère compact et de leur niveau de prix, est très positif.

Ce ne sont certainement pas des "jouets", mais de véritables jumelles qui rendront de fiers services à leurs propriétaires. Et comme chacune des concurrentes offre des avantages propres importants, je trancherai en sifflant le

Jeu égal sur ce point

RAPPORT QUALITE-PRIX

Voici deux modèles compacts intéressants, aux qualités réelles mais distinctes.
Ce ne sont pas tant les performances optiques, d'ailleurs de niveau très satisfaisant, qui séparent les rivales, mais plutôt des critères liés à leur compacité.
Plus compactes encore, plus chic, les Pentax AD 8x25 ont une fort belle image mais leur manipulation n'est pas un modèle de confort. Cela n'est pas dû au fait qu'elles soient moins bonnes que la moyenne, mais simplement à ce que leur compacité s'accompagne de faiblesses en matière d'ergonomie, mais aussi de largeur de champ, par exemple.
De l'autre côté, un peu plus volumineuses et jouissant d'une image légèrement moins définie, les Olivon PC3 8x26 tombent mieux en mains et devant les yeux, et ont un large champ très agréable. La raison est qu'elles ne sont en fait qu'un modèle réduit d'une gamme de jumelles de format normal. Ce sont des "fausses compactes".


Les Olivon PC3 8x26 et Pentax AD 8x25 sont des jumelles de bon niveau qui présentent un choix intéressant à ceux qui cherchent un modèle compact

Côté prix, les Pentax sont plus chères, héritage d'une marque plus prestigieuses et d'une présentation plus soignée peut-être, mais aussi d'une garantie couvrant 30 ans !
Dans l'ensemble, ces deux paires de jumelles compactes représentent deux "philosophies" intéressantes et chacune est une belle réussite dans la sienne, pour un prix très serré. Je donnerai donc le

Jeu égal sur ce point

RESUME

 

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Pentax AD 8x25 WP

Olivon PC3 8x26

Poids et dimensions

++

--

Agrément général à l'usage

-

+

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

+

-

Champ de vision

--

++

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

-

+

Rapport performances / prix

=

=

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu