Aller au contenu

Menu principal :

Le coin bibliothèque

LES SMARTPHONES À MISE AU POINT LASER CONVIENNENT-ILS POUR LA DIGISCOPIE ?

Depuis 2015, certains modèles de smartphones présentent comme une véritable révolution technologique un ancien système de mise au point faisant appel à un rayon laser et qui a été abandonné il y a belle lurette pour les appareils photos. Ce système ne convient pas du tout à la digiscopie comme nous allons le voir. LG, Asus, Lenovo, Huawei... sont déjà sur le front et sans doute toutes les marques proposeront bientôt une mise au point de ce type.
Arrivera-t-il prochainement au monde des smartphones ce qui est arrivé à celui des APN : de moins en moins de modèles compatibles avec la digiscopie ? N'allons pas si vite...

Mise au point laser : de quoi s'agit-il ?

 

Outre la mise au point manuelle, il existe deux grandes technologies pour la mise au point automatique des appareils photos.
La mise au point "laser" ou "infrarouge" ou "active" consiste à envoyer vers le sujet un rayon concentré de lumière infrarouge (donc invisible à nos yeux) et de mesurer le temps nécessaire pour qu'il revienne vers un capteur. Sachant que la vitesse de la lumière est proche de 300.000 km/sec, évaluer la distance est alors un jeu d'enfant. Cette méthode a l'avantage d'être extrêmement rapide.

La mise au point passive consiste à analyser l'image pour voir quand elle présente le meilleur contraste ou le meilleur contraste de phase (sujet moins simple à expliquer ici). Le système tâtonne donc un peu avant de trouver la meilleure mise au point et est plus lent. Il a aussi besoin de plus de lumière.


Le rayon infrarouge assurant la mise au point active est émis par un petit orifice voisin de l'objectif. L'oeil humain ne le perçoit pas.

Les appareils photos modernes se basent cependant uniquement sur la seconde technique, dorénavant parfaitement aboutie, car la mise au point laser présente des faiblesses, notamment si le sujet est lointain ou si celui-ci réfléchit mal la lumière. Elle est aussi perturbée si on photographie à travers une vitre.

Digiscopie et mise au point laser

 

La technique même de la digiscopie la rend incompatible avec une mise au point active, puisqu'il ne s'agit pas de photographier directement un sujet dont le rayon infrarouge mesurerait l'éloignement, mais l'image qu'en crée une longue-vue.
Il n'y a par contre aucun problème avec une mesure passive via un contrôle du contraste, et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il n'est pas utile d'avoir une mise au point parfaite à son œil sur la longue-vue pour obtenir une image nette en digiscopie : l'appareil cherche de lui-même la mise au point optimale (bien évidemment, il y a une limite : si c'est complètement flou, il ne trouve pas !).

Les smartphones à mise au point laser

 

Laser : ça fait "hi-tech" et ça fait donc vendre, même si cette vieille technologie a, comme nous l'avons dit, été abandonnée pour tous les appareils photos, du compact au reflex Mais la situation est différente pour des smartphones prioritairement destinés à faire des selfies ou autres photos à courte distance, pour lesquelles la mise au point active convient et est super-rapide.

Allons-nous donc dans le mur avec les smartphones pour la digiscopie ?
Nous n'en sommes pas là : les smartphones équipés du système laser intègrent aussi une mise au point passive à détection de contraste qui prend le relais si le laser ne convient pas. A ce stade donc, il est parfaitement possible de digiscoper avec les modèles de smartphones à mise au point laser, et c'est tant mieux car ils sont parmi les plus performants pour la qualité photographique !

 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu