Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles



Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 
 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

Steiner Observer 10x42 vs Olivon PC3 ED 10x42


La société Steiner, particulièrement bien implantée en Allemagne et dans l'univers de la chasse, est une des plus grandes marques d'optique de loisirs. Sa réputation, en particulier dans le domaine de la robustesse, n'est plus à faire. Les Steiner Observer sont des modèles économiques et polyvalents, s'adressant autant aux naturalistes qu'aux touristes ou aux chasseurs.
Les PC3 ED sont le modèle de jumelles le plus performant de la gamme actuelle du canadien Olivon, outsider qui ne cesse de croître et embellir grâce à l'excellent rapport qualité-prix de ces modèles.

C'est en nous appuyant sur ce dernier aspect de la question que nous avons choisi de comparer les Steiner Observer 10x42 aux Olivon PC3 ED 10x42 et non au modèle PC3 "normal" (lire : sans verres ED) puisque leurs prix d'achat sont proches, même si les Allemandes ne jouissent pas de verres ED.
Voyons donc ce qu'il en est : les verres ED apportent-ils un avantage réel, la grande marque se détache-t-elle de sa plus modeste consoeur ?


A peine plus hautes, les Steiner Observer sont nettement plus lourdes que les Olivon PC3 ED

DIMENSIONS

En dimensions pures, les Steiner Observer sont à peine un peu plus hautes que les Olivon PC 3 ED, ce qui n'est guère marquant. Mais en poids, l'écart se creuse puisque les germaniques (made in China...) affichent 80 gr de plus, soit plus de 10% de poids supplémentaire. Est-ce le prix à payer pour la robustesse...? Peut-être, mais il se sentira au cou et dans les mains. C'est donc un sujet pour lequel nous donnons un

avantage aux Olivon PC3 ED 10x42 sur ce point

AGREMENT A L'EMPLOI

La présentation chez Steiner est sobre mais elle marque quelques points face à la simplicité Olivon. On notera surtout les bons capuchons d'objectifs, bien reliés au corps et qui se perdront moins facilement que ceux d'Olivon (pour lesquels une petite "fixation maison" est conseillée).

Par contre, le gros couvercle antipluie massif et rigide n'est pas une réussite et l'accessoire souple d'Olivon me semble plus pratique.
Bel étui gris chez Steiner, avec une bonne sangle de cou large en néoprène. Olivon nous propose un étui noir tout simple, et une bonne sangle large également.
Habitude de la marque, les Observer possèdent le réglage de dioptrie à gauche, alors que tout le monde le
place à l'oculaire droit... Bonne molette crantée, efficace mais assez douce et qui se déréglera peut-être plus vite que la molette à haute friction de la sino-canadienne.
La mise au point passe du minimum au maximum en 1,5 tour chez Steiner, ce qui est parfait et 2,1 tours chez Olivon, ce qui est un peu long.
La préhension des Steiner est affectée par de grosses moulures qui les rendent assez "brutes de décoffrage". Sans être désagréable, la sensation n'est pas un modèle de confort et de douceur, mais la prise en mains sera efficace même avec des gants. La molette de mise au point tombe naturellement sous le doigt et elle tourne facilement et souplement, toujours avec l'aide des épaisses moulures.
C'est plus doux, plus lisse, mieux galbé, plus "civilisé" chez Olivon avec un plaisir en mains supérieur, renforcé par la facilité de préhension qu'offre la structure à double charnière. Tout en étant sobres, les Olivon sont indéniablement plus élégantes que les Steiner dont la finition vert de gris mise davantage sur le look "militaire" cher à la marque.
En ce qui concene le point important de l'étanchéité (que nous n'avons pas testé !), signalons que les Observer sont weatherproof, c'est à dire résistantes à la pluie mais non à l'immersion, alors que les PC3 ED sont waterproof et donc résistantes au passage sous l'eau.
Je donnerai un

avantage aux Olivon PC3 ED 10x42 sur ce point

PERFORMANCES OPTIQUES

 

Steiner est exceptionnellement peu bavard au sujet des caractéristiques de ses jumelles. On doit se limiter ici à savoir qu'on a affaire à une "optique à haut contraste", ce qui ne veut pas dire grand chose. Chez Olivon, nous savons que nous avons des verres ED et des prismes BaK4 à traitement diélectrique et correction de phase.
Devant les yeux, l'image n'est pas radicalement différente, mais celle des Olivon PC3 ED est quand même un peu plus brillante, plus "pétillante", mieux définie. Logiquement, les Observer qui ne bénéficient pas de verres à extra-basse dispersion sont légèrement affectées par le phénomène d'aberration chromatique, alors que les PC3 ED en sont quasiment libérées.
Les bords d'images des Steiner sont enveloppés d'un léger voile laiteux qui est moins présent chez Olivon. Le champ de vision est assez étroit (100 m), et ici aussi les sino-canadiennes font mieux (106 m).


Les Steiner Observer sont avant tout des jumelles robustes et fiables. Leurs performances optiques sont correctes, sans plus.

L'image des allemandes est très neutre alors que les concurrentes ont la classique dominante légèrement chaude (jaune) et flatteuse. Dans l'ensemble, l'optique des Steiner Observer se comparerait mieux à celle des Olivon PC3 "non ED" même si le piqué et la brillance de ces dernières restent supérieurs.
En ce qui concerne la mise au point minimale, alors que les deux fiches techniques annoncent 2m, on constate en pratique que les Steiner Observer font légèrement mieux.
Aucun doute n'est permis et j'attribue un

avantage aux Olivon PC3 ED 10x42 sur ce point

RAPPORT QUALITE-PRIX

C'est presque rassurant dans le monde ultra-uniformisé des jumelles modernes : nous avons ici deux modèles qui émanent de philosophies différentes.
La grande marque allemande Steiner est réputée pour la robustesse de ses instruments et elle nous propose un modèle économique Observer d'apparence costaud, semblant fait pour affronter les conditions difficiles, mais peu raffiné en ergonomie et dont les performances optiques sont correctes, sans plus (entendons nous : il ne s'agit certainement pas de mauvaises jumelles !).
Chez Olivon, l'approche est plus généraliste, avec un modèle optiquement performant, confortable au cou et en mains, et plutôt élégant.
Côté prix, on nage dans les mêmes eaux. Côté garantie, c'est 10 ans de chaque côté et la présence du sav Steiner ainsi que le sérieux de la marque sont reconnus.


Chaque modèle possède ses atouts propres et attire sa clientèle spécifique.

En fin de compte, ces jumelles s'adressent à des acheteurs aux attentes différentes, soit qu'ils misent plus sur la robustesse (au moins apparente), soit qu'ils penchent pour les performances optiques supérieures et un dessin plus soigné.
Mais en mettant dans la balance le prix et les performances, j'
octroierai un

avantage aux Olivon PC3 10x42 ED sur ce point

RESUME

 

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Steiner Observer 10x42

Olivon PC3 10x42 ED

Poids et dimensions

-

+

Agrément général à l'usage

-

+

Réglage de dioptrie

(-)

(+)

Image (neutralité, définition, luminosité)

-

+

Champ de vision

-

+

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

(+)

(-)

Rapport performances / prix

-

+

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu