Aller au contenu

Menu principal :

Le coin bibliothèque

LES JUMELLES ET LONGUES-VUES A VERRES ED

C’est un ELEMENT INTERESSANT pour la qualité des jumelles et longues-vues.

Optique ED, HD... appellations non-contrôlées

Le terme « verres ED », est aujourd’hui devenu la formule miracle pour accélérer les ventes. ED (parfois XD) est le symbole de « EXtra-low Dispersion » : dispersion ultra-basse. D'autres marques utilisent HD pour "Haute Définition". Aucune de ces appellations n'est contrôlée, chacun dit ce qu'il veut... vrai ou faux.
Il s’agit en fait de lutter contre un des principaux défauts de l’image créée par des jumelles ou une longue-vue : l’aberration chromatique (voyez notre article sur les principales aberrations dans les jumelles et longues-vues).

L'aberration chromatique

En passant d’un milieu transparent à un autre, par exemple de l’air au verre de la lentille, puis du verre à l’air de nouveau, les rayons lumineux subissent une réfraction, c'est-à-dire un changement de direction (ce qui fait qu’une cuillère plongée dans un verre d’eau semble pliée), phénomène qui crée d'ailleurs l’effet grossissant recherché. Mais ce changement de direction est très légèrement différent pour chacune des couleurs ("chacune des longueurs d’onde" dira le physicien) du rayon lumineux. Le résultat est que la mise au point parfaite pour le rouge n’est pas celle du jaune ou du bleu et que l’image, qui comprend naturellement une grande variété de couleurs, perd donc de sa netteté. En pratique, les limites à fort contraste de l’image sont entourées d’une frange colorée (cf. illustration).






A gauche et en haut sur la loupe, digiscopie avec smartphone sur une longue-vue Olivon T 60, non équipée de verres ED. La définition de l'image est modeste et le chromatisme est bien présent. A droite et en bas sur la loupe, image similaire avec une longue-vue Olivon T 800 ED munie de verres ED. La définition est supérieure et le chromatisme est contrôlé. © TopOptics

Lutter contre l'aberration chromatique

 

Pour la photographie et la digiscopie, l'aberration chromatique est un fléau. Un bon téléobjectif ou une longue-vue de digiscopie doivent absolument être « ED » ou « APO ».
Les fabricants ont, dans un premier temps, combattu l’aberration chromatique en utilisant des lentilles supplémentaires en verre classique : c’est le doublet achromatique* de la gamme moyenne ou le triplet apochromatique* (d’où l’appellation « apo ») du haut de gamme. Mais plus de lentilles signifie davantage de poids et un coût plus élevé.

TopOptics vous explique les verres ED

Une autre solution consiste à utiliser des lentilles en verre spécial qui minimise fortement le phénomène. Les verres qui contiennent du fluorure de calcium (CaF2) ont cette caractéristique et ont été appelés « verres ED ». Les fabricants réalisent des doublets achromatiques ou des triplets apochromatiques tout en faisant appel à des lentilles ED. L’un n’empêche pas l’autre.

Mais l’appellation « ED » est très générale. Certains verres ED peuvent inclure une proportion faible de fluorite (nom commun généralement donné au CaF2) alors que d’autres sont de la fluorite pure. Et bien entendu, l’effet de limitation de l’aberration chromatique n’est pas le même. De plus, les verres ED n’ont pas que des avantages. Ils sont plus sensibles à la température et peuvent provoquer d’autres défauts de l’image.

Du fait de la demande accrue, les verres ED sont devenus moins coûteux. A terme, il est probable que la majorité des jumelles et longues-vues en seront équipées. Mais il faut garder à l’esprit que l’appellation « ED » n’est pas contrôlée et qu’elle ne produira pas que des grands crus. Certains modèles "normaux" de jumelles et longues-vues sont supérieurs à des modèles ED économiques. Comme toujours, le meilleur sera aussi souvent le plus cher !

* achomatique et apochromatique signifient "sans chromatisme"

 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu