Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles


Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumells réalisés par TopOptics

 

Kite Bonelli 2.0 10x42 vs Leica Trinovid 10x42


Est-il vraiment fait-play de comparer le nouveau modèle Bonelli 2,0 de Kite Optics aux vedettes que sont les Leica Trinovid...?
Kite nous a habitués au meilleur depuis des années et les Bonelli 2.0, fabriquées au Japon et situées au sommet de la pyramide de la marque belge dont la réputation internationale ne fait que croître, ne manquent pas d'ambition.
Les Trinovid étant par ailleurs les "économiques" de Leica, fabriquées au Portugal, elles affichent un prix de vente à peine supérieur à celui des Bonelli 2.0 et les deux modèles sont donc bien des concurrents directes.
Nous nous situons ici sur la première marche du véritable haut de gamme, bien proche en définitive du sommet absolu, et cet essai nous annonce d'emblée beaucoup de plaisir ! C'est le populaire format 10x42 que nous testerons.

DIMENSIONS

 

Les Kite Bonelli 2.0 sont un peu plus hautes que les Leica Trinovid et elles affichent sur la balance une cinquantaine de grammes en plus qui, effectivement, est perceptible en mains. Cela ne représente certes pas un écart considérable, nous restons dans des valeurs très raisonnables pour un haut de gamme robuste, mais légèreté et compacité étant des atouts, je donnerai ici un

Faible avantage aux Leica Trinovid


AGREMENT A L'EMPLOI

 

La présentation des jumelles chez Kite Optics reste identique, des modèles économiques au haut de gamme. Une simple boîte de carton, un étui cordura bicolore, une lanière néoprène et les capuchons antipluie et d'objectif. Rien à reprocher, mais rien non plus qui suscite l'admiration, et peut-être un petit goût de trop peu pour un modèle à 1000 EUR. C'est indiscutablement mieux chez Leica. Sans verser dans l'ostentatoire, la présentation est plus soignée et la qualité perçue des accessoires - les mêmes que chez Kite - est supérieure. C'est simple, mais beau et bon. Côté finition des jumelles, c'est excellent de part et d'autre, rien à redire. Un bel enrobage anthracite au touché agréable, légèrement grainé.
Les oeilletons crantés des Leica Trinovid semblent plus efficaces que ceux des Bonelli 2.0. Leica recourt toujours à son fameux réglage de dioptrie verrouillable sur la molette de mise au point alors que Kite a opté pour une classique bague à très haute friction à l'oculaire droit. Au bout du compte, les deux systèmes donnent toute satisfaction.



Finition impeccable, robustesse indéniable, haute qualité perçue : Kite Optics et Leica ont fait du très beau travail pour ces Bonelli 2.0 et Trinovid.

La prise en mains est très bonne et l'agrément dépendra sans doute des préferences de chacun, mais j'ai préféré les Trinovid dont la large molette de mise au point tombe mieux sous le doigt et dont les bourrelets repose-pouces sont plus efficaces que les évidements des Bonelli. Devant les yeux, par contre, il m'a semblé que la position idéale était plus facile à trouver avec la Kite.
Sur les Trinovid, la mise au point s'opère en 1 tour 1/4 du minimum à l'infini, ce qui est relativement court, alors qu'il faut 2 tours 1/4 sur les Kite ce qui est fort long. Je considère que 1 tour 1/2 est
le meilleur compromis.
Dans l'ensemble, je donnerai ici un

Avantage aux Leica Trinovid



Tant avec les Leica Trinovid qu'avec les Kite Bonelli 2.0, nous sommes de plain pied dans les performances de haut de gamme.

PERFORMANCES OPTIQUES

La première impression en regardant successivement dans les deux modèles de jumelles est que, si différence de performances il y a, elle est bien ténue... Une image brillante, neutre (un peu chaude), splendidement définie, des bords d'image de très bonne qualité, un chromatisme fort bien contrôlé et virtuellement absent, aucun halo perturbateur : tout respire le haut de gamme. En s'acharnant, on perçoit une frange bleutée aux bords extrêmes de l'image des Kite Bonelli 2.0, et leur champ de vision est indéniablement moins large, contrairement aux données des fiches techniques respectives. Par contre, leur mise au point minimale est plus courte d'un mètre environ, ce qui est avantageux à défaut d'être essentiel. A force de regarder et regarder encore, l'image des Kite Bonelli 2.0 m'a paru un peu mieux définie encore. Illusion ou réalité...?
Les deux concurrentes ont donc chacune leurs atouts, mais rien qui soit réellement décisif et je donnerai ici

Jeu égal

RAPPORT QUALITE-PRIX

 

Nous avons vu que les concurrentes en lice brillent par leurs qualités, tant optiques que de construction, et que les détails qui les séparent ne sont guère significatifs. Nous avons affaire à d'excellentes jumelles qui donneront satisfaction aux observateurs très exigeants.
Un peu plus coûteuses, les Leica Trinovid bénéficient de 10 ans de garantie et, évidemment, du prestigieux cercle rouge... Kite Optics offre 30 ans de garantie et le service après-vente de la marque est le meilleur qui soit sur le marché. Même si ma sensation personnelle est que les Leica Trinovid, qualitativement parlant, conservent un tout petit avantage sur les Kite Bonelli 2.0, la garantie et le sav Kite sont un argument de poids et je donnerai sur ce point un

Avantage aux Kite Bonelli 2.0

RESUME

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Kite Bonelli 2.0 10x42

Leica Trinovid 10x42

Poids et dimensions

(-)

(+)

Agrément général à l'usage

-

+

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

=

=

Champ de vision

-

+

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

+

-

Rapport performances / prix

+

-

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu