Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles


Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

 

Kowa SV 8x32 vs Olivon PC3 8x34

Le format 8x32 est apprécié par les observateurs qui recherchent des jumelles compactes et légères, mais avec des performances et un confort d'emploi semblables à ceux des formats 42 ou 50 mm.
Nous comparons ici deux modèles de type 8x32 économiques. L'un émane de la grande maison japonaise Kowa, réputée pour ses longues-vues mais qui commercialise aussi d'excellentes jumelles, et l'autre de la firme canadienne Olivon, étoile montante dans les cieux de l'optique de loisirs.
Les SV sont la gamme économique de jumelles Kowa et les PC3 sont le cheval de bataille d'Olivon.

DIMENSIONS


Un format similaire mais des caratéristiques bien tranchées pour ces deux instruments

Les formats annoncés sont très proches : 8x32 (32 mm de diamètre d'objectif) pour la Kowa et 8x34 pour l'Olivon. Alors qu'on s'attendrait à voir les secondes un peu plus volumineuses, c'est pourtant le contraire que l'on observe. Les Olivon PC3 8x34 sont très minces et légères avec leur structure à double pont, alors que les Kowa SV 8x32 sont plus volumineuses, et aussi nettement plus pesantes (135 gr de plus). En dimensions extérieures, l'écart n'est guère notable. Les Kowa SV ne sont cependant pas hors normes dans leur catégorie, loin de là. Ce sont en réalité les Olivon PC3 8x34 qui sont exceptionnellement compactes et légères. Je donnerai donc un

Net avantage aux Olivon PC3 8x34 sur ce point


Les Olivon PC3 8x34 se distiguent par un compacité et une légèreté exceptionnelles. Les Kowa SV 8x32 sont dans la norme de leur catégoie en ce qui concerne leur poids.

AGREMENT A L'EMPLOI

En matière de présentation du produit, Kowa fait mieux. Bel étui, large lanière de cou néoprène large, revêtement des jumelles soigné et décoré de rouge... joli ! Mais Olivon, s'il fait plus sobre, offre aussi tout ce qu'il faut, avec capuchon antipluie, et même des capuchons d'objectifs plus pratiques que ceux de Kowa. Vu le poids plume, une simple lanière de cou cordura suffit.
En mains les deux paires de jumelles sont un peu comme le jour et la nuit... Les Kowa SV donnent l'impression d'avoir entre les paumes des "grandes". Elles sont rondes, moyennement volumineuses, confortables. La molette tombe bien sous l'index, le sentiment global est rassurant, la qualité perçue élevée. Ce modèle 8x32 est indéniablement un des plus réussis de la gamme SV de Kowa.

Les Olivon PC3 sont ultra-minces et légères, elle raviront les dames, les enfants, mais dérouteront peut-être ceux qui ont de grandes mains. La grosse molette de mise au point est accessible et confortable. Sans chichi, leur ergonomie est une réussite.
Pour la Kowa comme pour l'Olivon
, le réglage de dioptrie se fait par une bague à haute friction située à l'oculaire droit. Les concurrentes disposent d'oeilletons rigides relevables et d'un bon dégagement oculaire.
Au total, on a certainement affaire à deux modèles agréables à utiliser, confortables et bien équipés, mais dont la philosophie est opposée : les Kowa SV 8x32 veulent se faire passer pour des grandes et les Olivon PC3 8x34 pour des petites ! Il m'est impossible de trancher en donnant l'avantage à l'une ou l'autre car le choix sera avant tout personnel et je sifflerai donc un

jeu égal sur ce point

PERFORMANCES OPTIQUES

Dès qu'on les a devant les yeux, les Kowa SV 8x32 font une excellente impression. L'image est très belle, brillante, bien définie, proche de la parfaite neutralité. Le champ de vision est très large et les bords extrêmes de l'image restent d'une qualité parfaitement acceptable. La mise au point minimale est ultra-courte, avantage pour ceux qui aiment regarder insectes, amphibiens ou fleurs. Le chromatisme est présent, mais il reste très discret.
Les Olivon PC3 8x34 font un peu moins bien. Quoique de très bon aloi, l'image est  moins brillante et son piqué est inférieur. On note une légère dominante jaune (chaude) qui n'est pas dérangeante. Les bords d'image sont moins nets que chez Kowa, alors que le champ de vision est plus étroit. Le chromatisme est bien maîtrisé.


Dans le domaine des performances optiques, les Kowa SV 8x32 prennent l'avantage sur les Olivon PC3 8x34

La mise au point mini est courte, mais abandonne un mètre d'avantage à sa concurrente.
C'est un phénomène classique : l
e gain de volume et de poids réussi par Olivon se paie un peu en performances optiques, même si nous restons à un niveau qualitatif parfaitement respectable. Je donnerai donc un

avantage aux Kowa SV 8x32 sur ce point


Excellente optique d'un côté, magnifique compacité de l'autre. En rapport qualité prix, on peut dire que chacune vaut largement l'investissement !

RAPPORT QUALITE-PRIX

Les Kowa SV 8x32 affichent une étiquette de prix un peu plus salée que les Olivon PC3 8x34, même si on reste dans le domaine des modèles économiques.
On a vu que les concurrentes se distiguent l'une de l'autre à tous les niveaux. Plus volumineuses, plus lourdes, les Kowa sont très bien présentées et jouissent d'une optique que pourraient jalouser des concurrentes plus chères.
Toutes en sobriété, les Olivon ont une bonne optique quoiqu'inférieure à celle des Kowa, mais un encombrement et un poids inhabituellement réduits pour leur catégorie, auxquels il faut ajouter un prix très attractif, argument important.

Dans l'ensemble, et en tenant compte de l'écart de prix qund même non négligeable, je donnerai un

jeu égal sur ce point

RESUME

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Kowa SV 8x32

Olivon PC3 8x34

Poids et dimensions

--

++

Agrément général à l'usage

=

=

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

+

-

Champ de vision

+

-

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

+

-

Rapport performances / prix

=

=

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu