Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles

Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

 

Olivon PC3 8x56 vs Vixen New Foresta 8x56 HR


Un match de "poids lourds"... et pourtant, les Olivon PC3 sont étonnamment légères pour des 8x56.

Si c'est le 10x42 qui est le plus vendu dans nos pays, le format 8x56 est aussi fort apprécié de ceux qui cherchent des jumelles ultra-lumineuses, pour un usage crépusculaire. On les appelle de ce fait des "jumelles de chasse" puisqu'elles sont classiquement utilisées dans la hutte pour les canards ou à l'affût au grand gibier; mais les naturalistes amateurs de mammifères ou de chouettes les utilisent aussi.
Nous comparons ici un modèle réputé, tout en étant proposé à prix très raisonnable : les Vixen New Foresta 8x56, avec un nouveau venu : le modèle PC3 8x56 d'Olivon dont les formats plus petits connaissent un très beau succès.
Vixen est japonais, Olivon est canadien, mais les deux sociétés confient la fabrication de leurs jumelles à des spécialistes chinois. Voyons donc ce qu'ils nous ont ici concoctés.

DIMENSIONS

La différence saute aux yeux immédiatement : les Olivon PC 3 8x56, sans être des "naines", loin s'en faut, sont nettement moins hautes que les Vixen New Foresta. En mains, elles sont aussi très nettement plus légères. La différence est même énorme : 350 gr ! Il faut souligner que, si les New Foresta sont particulièrement lourdes pour leur catégorie, les PC3 sont, elles, étonnamment légères. C'est donc sans hésiter que je donnerai un

net avantage aux Olivon PC3 8x56 sur ce point

AGREMENT A L'EMPLOI

Ni Vixen ni Olivon ne misent sur une présentation tape-à-l'oeil pour pousser leurs produits. La sobriété est là de part et d'autre, mais aucun accessoire n'est oublié : capuchon antipluie, bouchons d'objectifs, housse de protection, sangle large. Vixen propose une sangle néoprène confortable, bien utile pour les plus de 1200 gr de son modèle.
Les concurrentes offrent des oeilletons rigides relevables parfaitement classiques. Sur les New Foresta, le réglage de dioptrie se fait en relevant la molette de mise au point, alors que les PC3 misent sur une bague à haute friction traditionnelle à l'oculaire droit.
En mains, les Vixen sont très volumineuses et leur contact est rond et lisse. Elle tombent bien entre les paumes, mais il ne faudra pas avoir de trop petites menottes...


De grosses jumelles que n'aimeront pas les petites mains, mais un bon confort quand même

Les Olivon sont un peu moins volumineuses et le revêtement est rainuré pour assurer un bon grip. C'est pratique, mais moins doux en mains. La molette de mise au point des PC3 est plus fluide et son adhérence au doigt m'a semblé meilleure que sur les New Foresta, ce qui pourra être utile si on porte des gants, par exemple.
Pour la mise au point, Olivon a choisi la progressivité avec 2 tours complets du minimum à l'infini, ce qui est un peu au-delà de l'idéal mais reste raisonnable. Vixen a quant à lui favorisé la rapidité avec 1 tour 1/4 ce qui est peut-être un peu... trop peu.
Mais globalement, il n'y a pas grand chose à reprocher à l'un ou l'autre des modèles, et je donnerai le

jeu égal sur ce point


De très bonnes optiques dans les deux cas, même si Vixen prend la tête dans cette course

PERFORMANCES OPTIQUES

Les concurrentes montrent une très belle image, bien contrastée, brillante, bien définie, avec une légère dominance chaude. La définition est un peu supérieure sur la Vixen New Foresta. La sino-japonaise prend aussi l'avance en matière de largeur de champ mais l'extrême bord de l'image est, pour cette raison peut-être, marginalement moins bon que sur les Olivon PC3. Pas de halo, ni d'aberration chromatique dérangeante dans un cas comme dans l'autre.
Ce qui est étrange est que les constations en matière de mise au point minimale sont opposées aux infos des fiches techniques ! Alors que Vixen annonce 2,5 m pour 3 m chez Olivon, la réalité est inversée : les Vixen sont au-delà des 3 m et les Olivon en deçà des 2 m ! Ce n'est certes pas un critère essentiel pour ce type de jumelles.

En essai dans des conditions de lumière rare, les Vixen marquent un léger avantage, sans doute en raison de leur définition et transmission un peu meilleures, liées à un traitement des prismes plus "noble" (traitement diélectrique, pour traitement à l'argent chez Olivon).
Globalement, je donnerai

un avantage aux Vixen New Foresta 8x56 sur ce point

RAPPORT QUALITE-PRIX

Le bilan d'essai montre des Olivon PC3 8x56 nettement plus légères et aussi moins volumineuses que les Vixen New Foresta 8x56.
Ces dernières produisent cependant une image un peu meilleure et un champ de vision plus large. Côté prix, les japonaises sont déjà très proches du milieu de gamme, alors que les canadiennes se classent dans les modèles ultra-lumineux encore économiques.
Chacun fera son choix selon ses priorités et il est bien évident que la qualité essentielle de ce format se situe dans les performances crépusculaires, où les Vixen sont quelque peu supérieures. Mais, avec leur prix attractif et leur légèreté bluffante, les Olivon obtiennent aussi un excellent bilan qui m'amène à donner un

avantage aux Olivon PC3 8x56 sur ce point


Pour des prix raisonnables, voilà deux bons modèles très efficaces au crépucule

RESUME

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Olivon PC3 8x56

Vixen New Foresta 8x56 HR

Poids et dimensions

++

--

Agrément général à l'usage

=

=

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

-

+

Champ de vision

-

+

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

+

-

Rapport performances / prix

+

-

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu