Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles


Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

 

Vortex Razor HD 10x42 vs Leica Ultravid 10x42


La marque américaine Vortex fait fabriquer au Japon ses modèles de haut de gamme et vise clairement avec eux une place parmi les meilleurs.
Les Razor HD se mesurent en prix à des Leica Trinovid ou des Minox HG, et restent donc en retrait de ces cîmes élevées par les plus prestigieuses marques germaniques avec leurs modèles de sommet de gamme et qui sont inaccessibles à la majorité des acheteurs. Nous avons eu l'occasion de les comparer avec le modèle Leica Ultravid BR, remplacé il y a quelques années par les Ultravid HD qui, de l'avis de nombreux essayeurs, n'ont pas marqué une évolution notable des performances.
C'est donc un à un bras de fer dans le "sub-top" que nous assistons ici.

DIMENSIONS

 

Les deux belles ont des dimensions extérieures extrêmement semblables qui les placent dans une catégorie relativement compacte, bien plus que des Swarovski EL ou des Zeiss Victory HT, par exemple. Les Vortex Razor sont cependant plus "fines" que leurs concurrentes, et aussi plus légères, très probablement a cause de la moindre épaisseur du revêtement caoutchouc, ce qui peut avoir un impact sur la protection contre les chocs. Mais, ne jugeant pas ici de cette dernière question, nous attribuerons donc sur ce point un

Avantage aux Vortex Razor HD

AGREMENT A L'EMPLOI

 

L'emballage des Vortex Razor HD est soigné sans verser dans le luxe; c'est un domaine où Leica a indéniablement un galon de plus. Mais est-ce essentiel ? Pour le reste, la finition des instruments est impeccable. Molettes, oeilletons, tout s'opère parfaitement et confortablement.

Le crantage des oeilletons Leica est plus prononcé et plus efficace. La molette de mise au moint des Ultravid BR opère sur 1 tour 1/4, et celle des Razor HD sur 1 tour 1/2; on se situe bien dans le meilleur rapport vitesse-précision possible.
Leica a fait confiance à son habituel réglage de dioptrie verrouillable joint à la molette centrale, modèle d'efficacité et de facilité, alors que Vortex place plus prosaïquement le sien, verrouillable lui aussi, à l'oculaire droit.

Globalement, l'ergonomie des Leica Ultravid est un peu supérieure, la prise en mains est plus agréable et naturelle, plus "douce" du fait d'un enrobage caoutchouc lisse (sans être glissant) et épais. On a un peu plus de mal à combiner la position des pouces et celle de l'index sur la molette de mise au point des Vortex Razor HD.

En matière d'accessoires, c'est le jeu égal avec les capuchons antipluie et d'objectifs habituels, ainsi que l'étui cordura noir, robuste et de belle facture, et la sangle néoprène.

Dans l'ensemble, je donnerai ici un

Avantage aux Leica Ultravid


Présentation soignée, finition attentive : on est dans le beau monde

 
 

PERFORMANCES OPTIQUES



Des instruments qui approchent l'observateur bien près du nirvana !

Les Vortex Razor HD sont équipées d'une optique "haute définition" à base de lentilles fluorées luttant spécifiquement contre l'aberration chromatique. Ce n'est pas le cas de cette génération de Leica Ultravid "BR" et non "HD" mais... le savoir-faire de la grande maison allemande est une référence en matière d'optique et il y a peu de craintes à avoir !

Effectivement, ni dans un cas ni dans l'autre, l'aberration chromatique ne pose problème, du moins en centre de champ. Elle apparaît sur les bords, tout comme une certaine déformation de l'image "en diabolo" (pas d'aplanisseur de champ), mais cela reste confiné à la périphérie du champ chez les deux rivales et n'est nullement dérangeant en usage normal. Evidemment, faut-il le dire, on ne trouve pas de reflets ou halos perturbateurs, mais une certaine sensibilité aux lumières de dos chez Vortex sous certains angles peu habituels, avec des reflets magenta.

L'image Vortex est magnifiquement brillante, pure, définie, "chirurgicale", un peu à la manière de Swarovski. Le piqué est simplement bluffant. Plus de douceur et de chaleur chez Leica, selon les bonnes vieilles habitudes de la marque. Que préférer ? Question de goûts personnels, en fin du compte.

Pour le reste, la largeur de champ est pratiquement identique (un peu meilleure pour Vortex sur le papier) ainsi que la profondeur de champ. Les Vortex Razor HD ont un avantage en mise au point minimale, qui est un bon mètre plus courte que sur les Ultravid (Leica n'est jamais tombé dans le culte à la mode des mises au point ultra-courtes).

Il n'est pas évident de nommer un vainqueur dans ce chapitre de la confrontation mais l'extraordinaire piqué d'image des américaines me pousse à donner un

Léger avantage aux Vortex Razor HD

RAPPORT QUALITE-PRIX

 

Pour être fair-play avec tout le monde, il eut fallu comparer les Vortex Razor HD avec un instrument de la gamme actuelle de Leica, comme les Trinovid dont le niveau de performances est d'ailleurs très similaire à celui des Ultravid BR ou HD. Et on se retrouve alors face à un casse tête, puisque les écarts de performances sont aussi ténus que les écarts de prix ! Vortex offre cependant l'avantage non négligeable de sa garantie à vie, alors que Leica, comme la plupart, est revenu à un délai raisonnable de 10 ans, même si la durée de vie attendue de ses instruments est nettement plus longue que cela.

Au-delà de la simple réponse à la question "qui a gagné ?" qui, en définitive, va beaucoup dépendre des préférences individuelles en matière d'ergonomie ou de personnalité de l'image, ce qui ressort de ce test en bras de fer est que Vortex s'est réellement installé dans la cours des (tout) grands avec ses jumelles Razor HD. Cela élargit le choix tout en restant dans des budgets certes élevés, mais pas encore totalement surréalistes, et c'est une excellente nouvelle.

Personnellement, je donnerai ici un

Avantage aux Vortex Razor HD


RESUME

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Vortex Razor HD 10x42

Leica Ultravid BR 10x42

Poids et dimensions

+

-

Agrément général à l'usage

-

+

Réglage de dioptrie

-

+

Image (neutralité, définition, luminosité)

+

-

Champ de vision

(+)

(-)

Profondeur de champ perçue

(-)

(+)

Distance de mise au point minimale

+

-

Rapport performances / prix

+

-

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu