Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles


Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

Nikon Monarch 7 8x42 vs Nikon Monarch 5 8x42

La dynastie des jumelles Nikon Monarch ne date pas d'hier. Ces modèles ont bâti depuis des années le succès de la grande maison japonaise en milieu de gamme. Au fil des évolutions et au moment d'écrire cet article, les Monarch se déclinent en Europe en Monarch 5, jumelles de milieu de gamme économique, Monarch 7, jumelles de milieu de gamme et Monarch HG, modèle qui aborde le haut de gamme. Toutes bénéficient désormais de verres ED.
Les Monarch 5 et 7 sont des cousines qu'il valait la peine de comparer, tant les choses qui les rapprochent sont nombreuses... sauf le prix ! Nous avons choisi le format classqiue 8x42 pour ce faire et
nous nous sommes inspirés du bon test comparatif du site Opticsreviewer.


De vraies jumelles de l'extérieur !

DIMENSIONS

Il est manifeste que Nikon a cherché l'homogénéité dans la présentation des Monarch 5 et 7, les deux modèles ne se différenciant extérieurement que par des détails. Les dimensions sont virtuellement identiques et parfaitement dans la norme pour des 8x42 modernes. Ces jumelles sont légères, mais les Monarch 5 ont un petit avantage d'une 50aine de grammes sur leurs cousines et nous donnerons donc un

léger avantage aux Nikon Monarch 5 8x42 sur ce point

AGREMENT A L'EMPLOI


Le papillon Monarque (Monarch en Anglais) est célèbre pour ses migrations entre le Canada et le Mexique

Rien ne différencie la présentation et l'équipement des cousines Nikon : une bonne housse cordura standard, une lanière néoprène large, un capuchon anti-pluie pratique, des bouchons d'objectifs solidement attachés au corps des jumelles, un bon revêtement caoutchouc, des œilletons rigides relevables.
On notera que le robuste système d'attache des bouchons d'objectifs n'est pas très agréable sous les doigts et entrave un peu la tenue en mains des jumelles du fait de protubérances perturbantes.
La dioptrie se règle classiquement à l'oculaire droit par un anneau à haute friction. La molette de mise au point est agréable et opère sur environ 1 tour 1/4, ce qui est un compromis acceptable entre rapidité et précision.
Nous sommes face à deux modèles sérieux, bien équipés et bien présentés et il est impossible de faire autre chose que de déclarer le

jeu égal sur ce point.


Malgré des technologies similaires, les Monarch 7 distancent leurs cousines en optique

PERFORMANCES OPTIQUES

Plus chères que leurs sœurs d'écurie, les Monarch 7 ne se différencient cependant pas franchement en termes de technologie embarquée. On trouve dans l'une et l'autre des prismes à correction de phase et traitement diélectrique et des verres ED. Effectivement, l'une et l'autre produisent une belle image bien définie, contrastée et brillante. C'est globalement un peu mieux sur les Monarch 7 mais ce qui différencie au premier coup d'œil les comparses est la largeur de champ.
Alors que les Monarch 5 8x42 n'ont pas un champ plus large que bien des modèles 10x42, les Monarch 7 8x42 ont un champ ultra large. De plus, elles conservent une meilleure qualité d'image au bord et procurent ainsi une très agréable impression paysagère.

En ce qui concerne la mise au point minimale, la balance penche au contraire vers les Monarch 5, mais le résultat des Monarch 7 est déjà très satisfaisant.
L'image est, dans un cas comme dans l'autre, proche de la neutralité
, avec une petite dominance chaude et flatteuse. Les verres ED font correctement leur travail, même si l'aberration chromatique reste un peu perceptible, ce qui est une petite déception pour les Monarch 7.
Au total, et même si le bilan optique des Monarch 5 est favorable pour un modèle plutôt économique, les Monarch 7 se détachent sans conteste et nous donnerons donc l'

avantage aux Nikon Monarch 7 8x42 sur ce point.

RAPPORT QUALITE-PRIX

 

Filles de la même marque, même si elles sont sous-traitées à des producteurs chinois, les Nikon Monarch 5 et Monarch 7 bénéficient d'une garantie de 10 années. La grande maison japonaise les a rendues aussi semblables que possible en apparence, mais elles ne sont pas égales à l'intérieur. C'est surtout en matière de largeur de champ que les cousines divergent, ce qui est un important élément qualitatif. Alors que les Monarch 5 sont à cet égard un peu à la traîne face à la concurrence, les Monarch 7 sont des vedettes avec lesquelles peu d'autres jumelles peuvent rivaliser. L'écart de prix entre les deux est donc parfaitement justifié et c'est pure logique puisque Nikon n'aurait pas grand intérêt à engendrer econcurrence entre ses propres modèles ! Nous donnerons donc le

jeu égal sur ce point.


RESUME

 

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Nikon Monarch 7 8x42

Nikon Monarch 5 8x42

Poids et dimensions

(-)

(+)

Agrément général à l'usage

=

=

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

+

-

Champ de vision

++

--

Profondeur de champ perçue

=

=

Distance de mise au point minimale

-

+

Rapport performances / prix

=

=

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu