Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs

Essais comparatifs de jumelles

 

Des tets comparatifs de jumelles réalisés par divers spécialistes internationaux

 

Comparer pour bien choisir ses jumelles

 

Pour choisir des jumelles, il est intéressant de consulter un tableau comparatif et de lire les résultats de rapports d'essais. La plupart des tests comparatifs émanent des pays où l'ornithologie est une véritable institution : Amérique du Nord, Grande Bretagne...
Les modèles de jumelles évoluent, les marques renouvellent leur gamme et les essais comparatifs publiés vieilliss
ent donc... Nous essayons de nous tenir informés des essais comparatifs fiables et les plus récents.

Remarques

  • Vous trouverez dans ces comparatifs de jumelles des affirmations divergentes. Ce qu'un comparatif trouve supérieur, l'autre le trouve inférieur... La raison est simplement que les modèles modernes ont des performances tellement proches à niveau de prix similaire que leur évaluation dépend largement des préférences personnelles. Tel essayeur sera plus sensible au design, tel autre à la légèreté, le troisième au dernier carat de mise au point rapprochée...

  • La plupart des essais comparatifs sont "sponsorisés" par l'une ou l'autre marque qui attend évidemment que ses modèles sortent en tête. Généralement, l'organisme qui a réalisé les essais cite ses sponsors, ou en tout cas laisse deviner la situation.

  • Généralement, les comparatifs ne prennent pas en compte des aspects tels que garantie, service après-vente, robustesse. Or, ce sont aussi des points de première importance !

  • Voyez notre analyse sur la fiabilité des essais comparatifs de jumelles et longues-vues.

Comparatif jumelles association Audubon, décembre 2016

 

L'association ornithologique américaine Audubon a réalisé en décembre 2016 une étude comparative des jumelles de type 8x42 dans 4 catégories de prix : le sommet de gamme (2000 $ et plus), le haut de gamme (1000-2000 $), le milieu de gamme supérieur (500-1000 $) et les modèles de milieu de gamme économique (200-500 $). Le caractère étendu de ces tests comparatifs est intéressant. Au total, 30 modèles de 11 marques différentes ont été essayés. Sachant que les modèles sont répartis en 4 catégories, c'est évidemment fort peu. Les modèles ne se classant pas dans le top 5 de leur catégorie ne sont pas identifiés dans les résultats.

Les essais sont effectués par un petit groupe de personnes. 16 critères ont été évalués avec un maximum de 5 points. Ensuite, les notes sont regroupées et chaque critère intervient dans l'évaluation finale avec une pondération comprise entre x0,5 et x1. Le résultat global est exprimé sur un maximum de 5 points.
Les critères sont simples à défaut d'être précis et englobent les qualités optiques et l'agrément à l'usage. Par exemple, pour les qualités optiques, ils sont : clarté, brillance, netteté au bord, contraste apparent, rendu des couleurs, mise au point minimale.
Les résultats publiés sont les suivants.

Sommet de gamme

  • 1. Swarovski EL 8.5x42 : 4.71. Quasi parfaites, mais lanière de cou perfectible.

  • 2. Zeiss Victory SF 8x42 : 4.65. Se détachent par la brillance de l'image et la largeur de champ.

  • 3. Leica Noctivid 8x42 : 4.64. Remarquables par la brillance de l'image.

  • 4. Swarovski EL 8x32 : 4.64. Logiquement louées pour leur légèreté (modèle 8x32, que vient-il faire ici ?).

  • 5. Leica Ultravid HD Plus 8x42 : 4.55. Grand confort en mains.


Scores très serrés et peu de surprises. Il eut mieux valu essayer les Zeiss Victory HT 8x42 ou les Nikon EDG 8x43 plutôt
que les Swarovski EL 8x32, par simple logique de ne pas comparer des pommes et des poires.

Haut de gamme

  • 1. Leica Ultravid HD Plus 8x32: 3.93. Appréciées logiquement pour leur compacité, mais que vient faire ici ce modèle 3-8x32 ?

  • 2. Vortex Razor HD 8x42 : 3.73. Modèle léger avec très belle image.

  • 3. Swarovski SLC 8x42 : 3.70. Optique magnifique mais ergonomie perfectible.

  • 4. Kowa Genesis 8.5x44 : 3.39. Magnifique optique, mais modèle assez lourd.


Des scores étonnamment bas, dépassés par les catégories suivantes, y compris économique. On se demande si le système de notation était le même que pour les autres catégories ou si les mêmes personnes étaient impliquées, car ces résultats sont totalement invraisemblables.

Milieu de gamme supérieur

  • 1. Vortex Viper HD 8x42 : 4.33. Légères et très bonne optique.

  • 2. Maven B 8x42 : 4.03. Marque inconnue en Europe.

  • 3. Zeiss Conquest HD 8x42 : 4.02. Très bonnes jumelles, mais mise au point mini un peu longue.

  • 4. Eagle Optics Golden Eagle HD 8x42 : 3.95. Marque inconnue en Europe; à noter que ce modèle est IDENTIQUE à la Vortex Viper HD.

  • 5. Leica Trinovid HD 10x42 : 3.88. Image fantastique et agrément d'emploi.


Vortex est la marque chérie des Américains et cela se remarque au fait que leur modèle Viper HD prend une longueur d'avance sur son clone parfait, les Eagle Optics Golden Eagle ! Quand même fort surpris de voir les Viper HD, très bonnes jumelles par ailleurs, dominer des Zeiss Conquest HD et des Leica Trinovid ! Le petit nombre de marques et de modèles testés fait que ce segment assez touffu n'est que fort peu exploré et que ce classement n'est pas représentatif de l'offre qui y existe.

Milieu de gamme économique

  • 1. Zeiss Terra ED 8x42 : 4.15. Optique digne d'un niveau supérieur.

  • 2. Nikon Monarch 7 8x42 : 4.11. Très bonne optique et grand confort

  • 3. Eagle Optics Ranger ED 8x42 : 4.01. Marque inconnue en Europe

  • 4. Vanguard Endeavor ED II 8x42 : 3.92. Un peu lourdes mais confortables

  • 5. Vortex Diamondback 8x42 : 3.89. Légères et bonne optique


Un classement intéressant mais qui reste anecdotique face à l'abondance de modèles dans ce segment de prix.

Conclusions générales
Ce test comparatif enfonce les portes déjà ouvertes par ses prédécesseurs. Aucun effort ne semble avoir été réalisé pour examiner des marques moins répandues.
Zeiss et Leica classent un modèle dans 3 des catégories, ce qui démontre leur capacité à créer des jumelles attractives de prix plus raisonnable. Vortex classe aussi un
modèle dans 3 des catégories.
On relèvera l'anomalie manifeste de notation de la catégorie "haut de gamme" et on s'étonnera un peu de voir quelques modèles 8x32 s'immiscer parmi les 8x42.
Un a priori "pro-Vortex" (qui fait indéniablement de bonnes choses !) est assez sensible, mais il est classique aux USA, Vortex étant la seule marque américaine essayant de venir jouer dans la cour des grands européens et japonais.
Si les catégories de sommet de gamme et de haut de gamme sont correctement sinon complètement explorées, l'échantillonnage est bien maigre en milieu de gamme et le classement, quel que soit le soin qui lui fut apporté, n'est pas réprésentatif de l'offre disponible sur le marché.

 

Comparatif jumelles revue Grand Gibier, été 2016

 

Cette revue cynégétique a testé et comparé 10 modèles de format 8x42 (ou similaire) situés entre le milieu et le sommet de gamme. Le travail est basé sur l'évaluation de 10 paramètres distincts par 3 essayeurs, dans diverses conditions de luminosité. A côte de modèles largement diffusés, apparaissent des marques virtuellement ignorées en dehors du monde cynégétique. Voici le classement obtenu par Grand Gibier et quelques commentaires.

Classement et modèle

Note globale (/20)

Commentaires

1. Zeiss Victory SF 8x42

19.6

Excellence optique et ergonomique inégalée, très large champ de vision, mais pas de positions intermédiaires aux oeilletons. Sacoche de transport pratique et efficace.

2. Swarovski EL Swarovision 8.5x42

19.2

Optique époustouflante, mais modèle assez pesant. Système de fixation des bretelles très pratique.

3. Leica Ultravid HD Plus 8x42

19.2

Modèle léger et compact doté d'une optique au piqué fantastique et d'une excellente ergonomie.

4. Nikon EDG 8x42

18.8

Optique digne du nom de Nikon, mais accès difficile au réglage de dioptrie. Compacité agréable, ergonomie parfaite mais look jugé assez peu discret.

5. Minox APO HG 8x43

18.8

Modèle léger et compact doté d'une optique magnifique et d'une très bonne ergonomie. Présentation luxueuse.

6. Docter 8x42 ED

18.4

Marque ayant repris les activités de Zeiss-Allemagne de l'Est, Docter signe un  bon modèle léger, mais avec un champ de vision étroit, un design peu séduisant et des accessoires dépassés.

7. Kahles Helia 8x42

18.4

Kahles fait partie du groupe Swarovski et propose ici un très bon modèle bien équipé avec un design original.

8. Leupold Mojave BX3 Pro Guide HD 8x42

18.4

Une bonne optique, une légèreté et une ergonomie plaisantes mais un look camo-peau de lézard qui ne plaira pas à tout le monde en Europe (Leupold est américain).

9. Bushnell Legend L Series HD 8x42

17.6

Un bon modèle compact à prix attractif qui pêche un peu par la qualité des bords d'image.

10. Steiner Ranger Xtreme 8x42

17.6

Un bon modèle avec un système pratique de fixation de la lanière et des oeilletons profilés qui ne sont pas au goût de tous. Les bords d'image sont de qualité perfectible.

Pas de surprise dans ce comparatif où les plus grands noms occupent les premières places du classement, avec des écarts de résultats anecdotiques. On notera aussi, alors que les prix de marché des modèles essayés varient dans un rapport 1 à 5, que les résultats sont, eux, nettement plus serrés.

Bushnell, Kowa, Minox... : coup d'oeil sur les jumelles de milieu de gamme

La gamme moyenne est une jungle inextricable où des dizaines de marques se bousculent pour séduire le client. Et pourtant, bien peu d'entre elles fabriquent leurs propres jumelles ! TopOptics fait le point sur ce marché où l'on trouve de très bons instruments aux yeux bridés, mais où le conseil d'un véritable spécialiste des jumelles sera bien utile. L'article est dans notre coin bibliothèque.

Zeiss, Nikon, Kite, Pentax... : le point sur les jumelles de haut de gamme

Un tour d'horizon inédit realisé par TopOptics et qui reprend les résultats des principaux essais sérieux concernant les modèles de jumelles qui font partie du haut de gamme, c'est à dire qui se situent juste en dessous du sommet absolu. C'est déjà un monde assez peuplé et bagarré où les conseils d'un spécialiste comme TopOptics sera utile pour trouver son chemin !
L'article est dans notre rubrique Bibliothèque.

Swarovski, Zeiss, Nikon, Leica : le point sur les jumelles de sommet de gamme

Un tour d'horizon inédit realisé par TopOptics et qui reprend les résulats des principaux essais sérieux concernant les modèles Leica Ultravid HD, Nikon EDG, Swarovski EL Swarovision, Swarovski SLC, Zeiss Victory SF et Zeiss Victory HT, en formats 8x42 et 10x42 ou équivalents. Vous le trouvez dans notre rubrique Bibliothèque.

Comparatif jumelles Greatestbinoculars.com, 2015

 

"Les Six Magnifiques"... C'est le titre évocateur donné par Tobias Mennle de www.greatestbinoculars.com à sa revue 2015 des modèles de sommet de gamme :

  • Leica Utravid 8x42 HD Plus

  • Nikon EDG 8x42

  • Swarovski SLC 8x42

  • Swarovski EL Swarovision 8,5x42

  • Zeiss Victory HT 8x42

  • Zeiss Victory SF 8x42


L'auteur, biologiste de formation et cinéaste de profession, teste seul, essentiellement sur le terrain et durant des périodes très prolongées (semaines ou mois). Il refuse tout résultat sous forme de notes chiffré
es et réalise des essais ingénieux en matière de dominante de couleurs et de luminosité. Il est totalement indépendant des marques et ses essais ne sont pas sponsorisés. Il admet clairement que ses jugements sont personnels, et donc subjectifs... mais, au moins, ils ne sont pas commerciaux !
Son étude est longue et détaillée, nous n'en présenterons qu'un résumé très succinct, souvent sous forme de traduction du texte de Tobias Mennle.

Leica Ultravid 8x42 HD Plus

Plus

  • La plus belle image, mes couleurs préférées, un haut contraste, une définition parfaite et une brillance merveilleuse

  • Grande compacité et superbe ergonomie

  • Excellente mécanique

  • Grand facilité d'emploi

  • Conception, finition et réalisation de toute première qualité. Les plus belles jumelles 8x42 !


Moins

  • En contre-jour, l'image peut souffrir de reflets en périphérie plus importants que dans les autres modèles testés

  • Un champ de vision plus étroit que les concurrentes

  • Mise au point minimale de 3 m


Opinion

L'excellence, c'est dans les faits, pas dans les chiffres des fiche technique. Et les Ultravid fournissent de l'excellence à la pelle. La voilà, admirée ou dédaignée, évidente ou discrète, la "touche Leica". C'est comme une drogue et cela représente pas mal d'expertise et une remarquable maîtrise technique.

Nikon EDG 8x42

Plus

  • Les meilleurs résultats en matière de reflets et halos.

  • Des ombres bien noires, des couleurs saturées et naturelles qui donnent une dynamique incroyable à l'image.

  • Mise au point parfaitement douce et précise.

  • Très grand confort d'usage

  • Excellente définition d'image

  • Très bonne ergonomie et belle compacité

  • Une référence en matière de distorsion : l'image reste plane quand elle défile verticalement ou horizontalement


Moins

  • Image moins brillante que chez les concurrents, particulièrement face aux Ultravid et aux Zeiss HT. Dommage que cette brillance magique ne soit pas au rendez-vous

  • Réglage de dioptrie malaisé avec des gants; ce n'est pas un gros défaut


Opinion

Les Nikon EDG m'ont pris par surprise, mais j'aurais dû savoir que les fabricants japonais ne visent rien d'autre que le sommet pour leur haut de gamme ! Des jumelles phénoménales, image fantastique sans reflets ni halos, définition Nikon, couleurs saturées, ergonomie et fonctionnement superbes.

Swarovski SLC 8x42

Plus

  • Bon contraste général

  • Peu de halos et de reflets

  • Adaptateur pour trépied parfait

  • Couleurs saturées

  • Comportement exemplaire lorsque l'image défile


Moins

  • Piqué moyen, surtout à courte distance et en zones sombres

  • Mise au point assez dure

  • Mise au point minimale de 3.2 m

  • Champ courbe avec des bords d'image de moindre qualité

  • Rendu des couleurs moyen, sans doute lié à l'optimisation du contraste

  • Plutôt pataudes de forme


Opinion

De bonnes jumelles avec des qualités éprouvées mais qui ne se comparent pas aux Swarovision. Je suis sceptique quant à leur rapport qualité-prix face à des Zeiss HT, des Leica Utravid ou des Nikon EDG.

Swarovski EL 8.5x42 Swarovision

Plus

  • Design, fabrication et finition parfaits

  • Grand confort d'utilisation

  • Le meilleur système d'adaptateur pour trépied

  • Piqué, définition et brillance d'image exceptionnels

  • Très bon aplanisseur de champ, sans image "qui roule" lorsqu'elle défile

  • Mise au point minimale à 1.5 m


Moins

  • Molette de mise au point pas aussi parfaite que chez la Nikon EDG

  • Dominante de couleur un peu froide (bleue)

  • Quelques halos et reflets en contre-jour


Opinion

Je comprends parfaitement pourquoi les Swarovision coûtent ce qu'elles coûtent. C'est comme un rideau qui se lève, une définition de l'ultra-clarté. Félicitations à Swarovski pour ce chef d'œuvre. Sans aucun doute, un des modèles de jumelles les plus fantastiques.

Zeiss Victory HT 8x42

Plus

  • La meilleure qualité d'image, sans doute grâce à la combinaison d'un contraste superbe et de la plus haute transmission lumineuse

  • La meilleure définition, avec les Swarovision et les Nikon EDG

  • Le meilleur contraste sur les détails et la meilleure résolution, avec les Ultravid

  • L'image la plus brillante

  • Excellentes couleurs naturelles

  • L'image la plus "tridimensionnelle"

  • Magnifique suppression des reflets


Moins

  • Positionnement de l'œil délicat pour obtenir une bonne observation. A ce sujet, les SF et les Swarovision sont plus confortables

  • Ergonomie : tenue en mains déséquilibrée et qui ne me plaît guère

  • Modèle très volumineux


Opinion

Les HT sont des jumelles extraordinaires. Leur image a une fraîcheur et une qualité cristalline que les autres n'atteignent pas tout à fait. Brillance, perfection des couleurs et tridimensionnalité Zeiss de l'image.

Zeiss Victory SF 8x42

Plus

  • Le champ de vision le plus large, à côté les autres modèles n'offrent qu'un "tunnel" !

  • Le centre de gravité est très près des yeux, les jumelles paraissent très légères; c'est la plus grande révolution des SF.

  • Une très bonne suppression des reflets et halos, seul Nikon fait mieux

  • Très bon contraste en grande lumière

  • Très bon confort d'observation par rapport aux HT

  • Habillage élégant et efficace des oculaires avec du caoutchouc souple


Moins

  • Sous-performantes par rapport à la concurrence en piqué et définition

  • Molette de mise au point trop dure et avec du jeu, peut-être du fait de l'usage

  • Gros problème d'image qui "roule" quand elle défile, défaut majeur que Zeiss doit corriger

  • Dominante verte trop marquée que Zeiss devrait adapter

  • Finition du caoutchouc de recouvrement qui ne correspond pas à un sommet de gamme


Opinion

On dirait que les SF essaient de faire mieux que des Swarovision déjà volumineuses, ce qui les amène à être encore plus volumineuses. Zeiss a-t-il vraiment trouvé la meilleure manière de fournir aux ornithos une paire de jumelles irrésistible...?

Analyse

L'auteur est indépendant des marques, mais il tient évidemment à ne froisser personne, s'il veut continuer à recevoir des modèles d'essai ! En lisant en détail son long rapport, y compris entre les lignes, on comprendra qu'il a été déçu par les Swarovski SLC et que les Zeiss Victory SF ne l'ont pas convaincu.
Il est impressionné par les Swarovski Swarovision mais ne voit pas bien où se situe l'intérêt de l'aplanisseur de champ qui gonfle le prix.
Les Zeiss Victory HT lui ont plu quant à l'optique, mais il les a trouvées grandes et peu confortables
Les Leica Ultravid HD Plus, même si elles ne sont pas 100% parfaites, ont sa préférence. Il le dit, l'inimitable touche Leica, c'est comme une drogue : on ne peut plus s'en passer.
Les Nikon EDG l'ont réellement surpris et, selon lui, seraient à la première place du podium avec une petite amélioration de la transmission lumineuse.

 

Comparatif jumelles Birdwatching.com, 2015

 

Le choc des Titans

Pour ce comparatif, les spécialistes américains de Birdwatching.com ont organisé un "choc des titans". Ils ont comparé les 3 modèles les plus chers et les plus réputés du marché : Leica Ultravid HD Plus, Swarovski EL Swarovision et Zeiss Victory SF dans les formats 8x42 et 10x42. Les résultats ne différant pas, je vous présente ici le tableau résumé des 10x.

C'est un savant mélange plutôt obscure d données techniques issues des founisseurs (et non vérifiées) et d'appréciations personnelles des essayeurs. Le résultat est... serré, puisqu'il va de 9.12 à 9.59/10 ! En fait, ce classement suit aussi les prix : les Ultravid HD, les moins chères (tout est relatif !), récoltent la note la moins haute et les Victory SF, les plus chères, la note la plus élevée.

On peut discuter à l'infini sur les critères choisis et leur importance respective. Par exemple, la position des pouces est-elle plus ou moins importante que le poids ou les dimensions ? Il faudra surtout retenir les performances exceptionnelles de ces 3 instruments qui obtiennent des scores hallucinants, et, au moment du choix, s'attacher aux "plus" de chaque modèle : le large champ de vision des Victory SF, la compacité des Ultravid HD Plus, le grand dégagement oculaire des EL Swarovision.

 

Comparatif jumelles Ciel et Espace, 2013

 

Le 10x50 est un format classique pour les astronomes car il allie un bon grossissement et une luminosité idéale avec une agréable capacité. C'est aussi un format apprécié pour l'observation de la nature, pour des raisons comparables. La revue d'astronomie Ciel et Espace a organisé en 2013 un essai comparatif de 14 instruments dont la valeur va de... 75 à plus de 2000 EUR !
Cet intéressant exercice a combiné un passage au banc d'essai avec l'avis personnel d'une série  d'observateurs volontaires. Les paramètres pris en compte sont : avis du public (facteur comptant double), luminosité sur le ciel, poids, champ de vision réel (pas celui de la fiche technique), chromatisme, qualité de l'image au centre, qualité de l'image en bord de champ, courbure de champ, prix et qualité mécanique. Ce sont là effectivement d'excellentes bases objectives pour comparer des jumelles et on ne pourrait que souhaiter que tous les essais publiés soient aussi sérieux !

14 modèles étaient en lice,
10 de moins de 1000 EUR et 4 de plus de 1000 EUR. La plupart des modèles "économiques" sont des modèles traditionnels à prismes de Porro qui n'intéressent plus guère les naturalistes, évidemment plus soumis aux intempéries que les astronomes. La seule exception est le modèle Kite Petrel. Une des satisfactions du test comparatif de Ciel et Espace est d'ailleurs de trouver ici deux modèles Kite, encore souvent oubliés par les essayeurs, et de les voir obtenir d'excellents résulltats dans leur catégorie respective.
Voici donc, parmi les classements de Ciel et Espace, les modèles qui peuvent intéresser les observateurs de la nature.

Modèle

Résultats (max : 168)

Classement

Remarques (extraits)

Swarovski EL 10x50

129

1ère

Force est de constater que l’arrogance du prix se justifie au moins en partie par des performances superlatives. Sur tous les critères optiques, elles se classent nettement premières.

Zeiss Conquest 10x50

117

2ème

Le point fort des Zeiss est leur champ assez large. Certes, elles font moins bien que les Swarovski, mais coûtent presque moitié moins ! C’est donc un bon choix dans le haut de gamme.

Kite Ibis ED 10x50

114

3ème

Ce modèle a fait une très bonne impression auprès de notre panel de testeurs. Ils l’ont placé en seconde position, notamment pour son chromatisme bien maîtrisé. La note finale talonne celle du modèle Zeiss Conquest, vendu près de 180 € de plus.

Pentax DCF ED 10x50

103

4ème

Elles sont légères et marquent des points sur ce plan. L’ergonomie est donc parmi les meilleures des modèles testés. Jusque-là, le tableau est parfait. Le seul défaut assez pénalisant est la taille du champ : seulement 5°.

Kite Petrel 10x50

84

6ème

Le champ de vision est réduit par rapport à la Kite Ibis. En contrepartie, la qualité d’image en bord de champ est très bonne. Il faut également souligner que c’est un poids plume, seulement 764 g.

Comparatif jumelles Kikkert Specialisten, 2015

 

Les Norvégiens de Kikkert Specialisten ont réalisé un test détaillé de nombreux modèles de jumelles grossissant 8x. Comme le test est avant tout orienté chasse, le choix des modèles mélange du 42, du 50 et du 56 mm, tout en incluant des jumelles à télémètre. En faisant le tri et avec quelques efforts de traduction du norvégien, on tire cependant des informations intéressantes.
Six critères, chacun noté sur 12, sont intervenus dans les essais : résolution de l'image, contraste, brillance, qualité des bords, largeur de champ, qualité de construction de l'instrument. On pourra regretter que d'autres
facteurs importants tels que la légèreté ou le confort d'emploi n'aient pas été retenus, mais ils ont été pris en compte pour les commentaires.
Voici les vainqueurs en format 8x42.


1. Swarovski EL 8,5x42

67,5/72

Netteté et planéité parfaites du champ de vision, excellent contraste, large champ de vision, confort visuel exceptionnel. Format assez grand.

2.Leica Ultravid HD 8x42 Plus

66/72

Image très brillante, grand confort d'emploi, compacité, robustesse, polyvalence.

3. Zeiss Victory SF 8x42

66/72

Excellente résolution, large champ de vision, brillance d'image inférieure à d'autres modèles Zeiss, légèreté, bonne prise en mains mais petits défauts d'ergonomie.

4. Leica Trinovid 8x42

65,5/72

Image très brillante, excellence mécanique, robustesse, champ plus étroit que sur d'autres modèles, rapport qualité/prix très favorable.

5. Swarovski SLC 8x42

64,5/72

Très bonne résolution et haut contraste, champ de vision très large. Bonne netteté au bord, mais pas au niveau des EL. Plus compactes et légères que celles-ci, robustes. Rapport qualité-prix favorable.

6. Zeiss Victory HT 8x42

64/72

Image très lumineuse, large champ, profondeur de champ supérieure. Très bonne prise en mains, confort d'emploi mais petits défauts d'ergonomie

7. Zeiss Conquest HD 8x42

61/72

Image lumineuse, contraste élevé, très peu d'aberration chromatique. Champ large mais profondeur de champ moindre que sur d'autres modèles. Rapport qualité-prix favorable.

Commentaires
On retrouve ici, sans grande surprise, tout le gratin germanique habituel. Il faut signaler que peu d'autres marques ont été testées et qu'aucune ne s'est immiscée parmi l'élite absolue puisqu'il s'agissait plutôt de modèles de milieu de gamme.

Les scores des 6 premiers modèles sont extrêmement serrés, démontrant la quasi-impossibilité de différencier ces jumelles en pratique sur le terrain.

Deux modèles en particulier constituent de bonnes surprises car ils obtiennent de magnifiques résultats tout en affichant un prix de vente plus raisonnable : les Zeiss Conquest HD, et surtout les Leica Trinovid, d'ailleurs louées pour leur rapport qualité/prix.

Comparatif jumlles Cornell Lab (USA), 2013

 

Le laboratoire d’ornithologie de l’université Cornell (USA) a réalisé une nouvelle série d’essais comparatifs de jumelles à l’automne 2013. Plus de 100 instruments ont été testés. En toute logique, un bon nombre de ces instruments portent une marque américaine, peu ou pas connue en Europe. Cependant, les grandes marques internationales sont présentes (même s’il y a des absents de taille, comme l’Allemand Minox par exemple).
L’approche de Cornell est intéressante et semblable à elle même. Elle fait appel à de très nombreux essayeurs et le résultat final est la moyenne des appréciations individuelles. L’évaluation se fait via un indice de performance général répondant à la question « les achèteriez-vous ? » et un indice qui s’intéresse de plus près à l’ergonomie;  deux autres indices concernent la qualité d’image (piqué, brillance) et la compatibilité avec le port de lunettes. On peut évidemment discuter à l’infini si ces différents indices doivent avoir ou non le même poids dans le calcul de la moyenne. Les résultats sont exprimés sur 5.

Le laboratoire Cornell reconnaît
t être sponsorisé par Zeiss et le gros revendeur Optics Planet et signale qu’à la fin des tests, les résultats moyens sont « corrigés » par l’appréciation personnelle des deux responsables des essais. On sait donc déjà quelle marque remportera les palmes, mais au moins, on est prévenu ! La majorité des grands essais comparatifs, sinon tous, sont « pilotés » par les intérêts commerciaux. Durant des années, Swarovski a fait la pluie et le beau temps sur tous les tests, mais depuis quelques temps, Zeiss semble avoir revu à la hausse son « pouvoir de conviction ». Quant à Leica... elle se contente d’être Leica et ça semble lui suffire pour se classer.
Cela ne signifie nullement que les résultats de ces essais comparatifs sont sans intérêt. Il faut seulement ne pas accorder trop d’importance au classement exact des modèles pour les places du sommet, ni au dernier chiffre après la virgule qui a pu recevoir « un coup de pouce » dans un sens ou l’autre.

En sommet de gamme


On y retrouve les habituels concurrents germaniques Leica, Swarovski et Zeiss (classement alphabétique !) ainsi que Nikon qui essaie depuis longtemps de convaincre avec ses EDG dont les prix atteignent les mêmes sommets. Voici le classement du Cornell Lab.



En fonction de ce qui a été dit plus haut, on peut considérer que les 3 modèles au sommet sont virtuellement indifférenciables. Ni le modèle SLC de Swarovski ni l’EDG de Nikon n’obtiennent une place parmi le « top du top ».
Mon avis : je connais mal les Nikon EDG, mais mon classement des 3 premiers modèles n’aurait guère différé de celui de Cornell (et je ne suis pas « sponsorisé » !) .

En haut de gamme


Juste en dessous du sommet, on prend les mêmes et on recommence, avec l’arrivée d’une marque US qui se développe de plus en plus en Europe : Vortex.



Même si, nous l’avons dit, il ne faut pas s’attacher au dernier carat, deux modèles se détachent, les Zeiss Conquest HD et les Leica Trinovid. On notera au passage le bon classement des Vortex Razor HD et on déplorera l’absence de Minox qui aurait certainement classé ici ses HG à une place enviable (mais la maque n’est pas vendue par l’autre sponsor du Cornell Lab, Optics Planet qui « pousse » Bushnell, Nikon, Vortex).
Mon avis : les Swarovski Companion n’ont pas ici leur place en raison de leur format différent mais je ne suis pas du tout surpris de retrouver à un tel niveau les 3 autres modèles. Les Conquest HD sont superbes, mais l’écart avec les Trinovid et les Razor HD me paraît un peu forcé.

En milieu de gamme

 
C’est un segment où les marques nationales prennent le dessus, mais nous pouvons extraire quelques infos, certes partielles, mais intéressantes.



Jolis résultats pour les nouvelles Monarch 7 de Nikon, ainsi que pour les « chinoises » de Zeiss : les Terra ED.
Que vient faire ici Celestron, inconnu en Europe ... ? Disons seulement que le modèle Granite ED de Celestron est tellement semblable aux Frontier ED de Hawke Optics qu’il doit y avoir là plus qu’une coïncidence...Vortex classe bien ses deux modèles de milieu de gamme Viper HD et Talon HD.
Très belle performances des New Foresta du Japonais Vixen, modèle pourtant économique mais qui distance sans peine le best-seller tant de fois primé de Bushnell, les Legend HD.
Mon avis : il y a tant d’autres marques qui auraient obtenu ici de bons résultats si leurs modèles avaient été testés... Le niveau de performances des gammes moyenne et économique est aujourd’hui devenu très bon.

Que retenir de tout cela ?


Peu de surprise en définitive, les grandes marques emportent les 3 médailles avec leurs modèles classiques : Zeiss Victory, Swarovski EL et Leica Ultravid HD.
Mais dans le tiroir juste en-dessous, on trouve des modèles bien moins chers et qui obtiennent des résultats très proches : Zeiss Conquest HD, Leica Trinovid et Vortex Razor HD. C’est une excellente nouvelle !
Même en milieu de gamme, plusieurs modèles qui ne coûtent pas le quart des vedettes développent une qualité perçue très proche.
En 2014, il n’est plus nécessaire d’investir une fortune pour acheter de très bonnes jumelles. Si les majors continuent à nous proposer à prix d’or des modèles époustouflants assortis d’une robustesse hors du commun, d’autres modèles des mêmes marques ou portant des noms parfois bien plus modestes fournissent des performances qui, sur le terrain, ne se différencieront guère de celles des meilleures. C’est davantage du côté fiabilité / longévité que les écarts se marqueront.

Comparatif jumelles Birdwatching.com (USA), 2012

 

En mai 2012, le site américain www.birdwatching.com a organisé un test comparatif d’une série de modèles de jumelles de haut de gamme.Les instruments ont été jugés par  un groupe d’ornithos amateurs invités pour l’évènement et que l’on peut considérer comme assez représentatif. C’est évidemment plus intéressant que l’avis d’un seul spécialiste dont l’indépendance peut toujours être mise en doute.Ce sont des modèles 8x42 qui ont été évalués, car c’est là le format le plus populaire outre-Atlantique (et outre-Manche), mais on pourra sans risque de se tromper étendre les conclusions aux modèles 10x42 préférés par les ornithos d’Europe francophone.  
Les critères retenus pour la comparaison sont :

  • La résolution, test très soigneux selon la norme USAF-1951 de l’armée de l’air américaine. Vu les grandes difficultés à séparer les modèles, les essayeurs ont utilisé deux « boosters » 2x placés en série afin de trouver des différences !!! Autant dire que c’est un domaine où on ne peut plus concrètement différencier les jumelles de haut de gamme…d'autant plus qu'aucune différence n'a pu être notée par les essayeurs !

  • La mise au point : agrément et efficacité de la molette de mise au point

  • Œilletons : agrément et efficacité des œilletons

  • Dioptrie : agrément et efficacité du réglage de dioptrie

  • Agrément en mains


Les instruments ont reçu des notes de 1 (minimum) à 5 (maximum) de la part des participants, et les moyennes ont été calculées.

5 modèles de sommet de gamme ont fait l’objet du test :  
Leica Ultravid HD 8x42
Leica Trinovid 8x42
Swarovski EL swarovsion 8x42
Swarovski SLC HD 8x42
Zeiss Victory FL T* 8x42



Commentaires
A ce niveau et au vu des marques représentées, il ne fallait bien entendu pas s’attendre à une surprise majeure, ni à de gros écarts de résultats… Tout est excellent, plus qu’excellent et, en ce qui concerne les performances optiques, les participants n’ont même pas pu différencier les instruments, tous obtenant le score maximal en résolution ! C’est en définitive sur un critère moins crucial, comme la perfection du système de réglage dioptrique ou plus subjectif, comme l’agrément en mains, que de petits écarts se sont fait jour.On regrettera que la comparaison n’ait pas inclus d’autres facteurs importants liés à l’optique comme la largeur de champ, l’homogénéité de l’image, sa neutralité, la distance minimale de mise au point, etc… ainsi que des critères d'encombrement et de poids.
 
Une bonne surprise quand même

La bonne surprise de ce test comparatif, c’est l’excellent résultat réalisé par le modèle « économique » (tout est relatif !) de Leica, l’ancienne Trinovid remise au goût du jour et qui s’inscrit en excellente position malgré un prix bien inférieur à celui de ses rivales, ce qui lui a valu la palme de « meilleur achat » décernée par birdwatching.com


 
Retourner au contenu | Retourner au menu