Aller au contenu

Menu principal :

Comparatifs > Bras de fer jumelles

Tests comparatifs jumelles "bras de fer"

 

Des essais comparatifs de jumelles réalisés par TopOptics

Olivon PC3 8x34 vs Olivon PC3 8x34 ED

La marque canadienne Olivon, forte du succès croissant de ses modèles de jumelles PC2, puis PC3, a introduit en 2017 des formats 8x42 et 10x42 à verres ED. Voici maintenant qu'arrive une PC3 8x34 ED et c'est l'opportunité de la comparer à sa cousine à verres standards. Ce n'est pas par l'aspect, la taille ou le poids que la version ED se détachera. Notre essai va donc permettre de voir si les verres à extra-basse dispersion, très en vogue depuis une dizaine d'années, justifient leur réputation, et du fait même, le supplément de prix qu'ils représentent.
Nous nous situons dans le segment des jumelles compactes et légères mais toujours lumineuses et polyvalentes, et qui affichent un niveau de prix très atttractif. En effet, Olivon est un champion du rapport qualité-prix, tant pour ses jumelles que pour ses longues-vues ou ses lunettes de tir.


Ce n'est pas à l'extérieur que se situe la différence entre les PC3 8x34 et les PC3 8x34 ED, mais bien à l'intérieur.

DIMENSIONS

Avec 13 cm de haut et 430 gr sur la fiche tehnique, les PC3 8x34 et leurs cousines ED sont virtuellement identiques. Ce sont des jumelles compactes et légères, et il est évident que ce n'est pas sur le point des dimensions que nous pourrons les départager.

Jeu égal sur ce point

AGREMENT A L'EMPLOI

Les deux modèles sont semblables à d'infimes détails de finition près. Leur structure à deux charnières permet une très bonne préhension, et les jumelles s'utilisent facilement à une seule main, gros avantage pour les photographes chargés de matériel, par exemple.


Les Olivon PC3 8x34 et 8x34 ED sont de bonnes baroudeuses compactes, polyvalentes et agréables.

Capuchon antipluie, bouchons d'objectif reliés au corps (mais que l'on attachera utilement avec un fil à la charnière inférieure pour ne pas les perdre !), étui de transport cordura, tout cela est désormais habituel. Le modèle ED jouit d'une sangle de cou en néoprène, plus large et confortable, mais les jumelles sont si légères que cela ne fait guère de différence. Les oeilletons rigides relevables possèdent une position intermédiaire. Le réglage de dioptrie se fait à l'oculaire droit par une bague à haute friction. Le revêtement de protection rainuré assure un bon "grip". La molette de mise au point, large et bien adhérente, opère sur un peu plus de 1,5 tour, ce qui est un parfait compromis entre rapidité et progressivité.
Au total, nous avons des modèles modernes, certainement pas originaux dans leur équipement, mais qui offrent tout ce qu'il faut pour être performants et agréables. Il est impossibe de déclarer autre chose qu'un

jeu égal sur ce point



Olivon résume le pédigrée technique de ses modèles sur le capuchon de la molette de mise au point. Simplicité, clarté, sobriété : la philosophie constante de la marque.

PERFORMANCES OPTIQUES

Les PC3 d'Olivon sont tous des modèles économiques mais qui jouissent d'un très bon niveau technologique. Les 8x34 ne font pas exception. Le capuchon de leur molette de mise au point résume les choses : waterproof (étanchéité à l'immersion), fully multicoated (enduction multicouche sur toutes les surfaces), Bak-4 (prismes en verre de qualité Bak-4). Leur nom PC signifie "phase coating", soit un traitement de correction de phase des prismes. On ajoute à cela une traitement haute réflexion à l'argent pour les prismes, et on obtient un fort joli bulletin pour des jumelles de ce prix.
C'est aussi sur le capuchon de la molette que les PC3 ED portent leur pédigrée technique : WP (waterproof = étanche), FMC (fully multicoated = enduction multicouche toutes surfaces), DE (dielectric coating, le niveau supérieur de traitement haute réflection des prismes) et, évidemment, ED, signature des verres à extra-basse dispersion.
C'est donc au traitement diélectrique et aux verres ED qu'est confiée la tâche de rendre les PC3 8x34 ED supérieures aux PC3 8x34.

Et les résultats ne se font pas attendre dès que l'on porte aux yeux les jumelles. Les PC3 8x34 ED produisent une image plus brillante, plus contrastée, mieux définie qui leur permettrait de rivaliser sans rougir avec des modèles deux fois plus chers qu'elles. Cela ne signifie aucunement que l'image des PC3 8x34 soit médiocre, mais simplement que la technologie déployée par Olivon apporte effectivement une valeur ajoutée.
En ce qui concerne l'aberration chromatique, je dois avouer ne pas avoir noté d'amélioration marquante car elle était déjà bien maîtrisée sur les PC3. La largeur de champ est annoncée un peu plus faible sur les PC3 ED (122 m au lieu de 124 m) mais cela ne se perçoit pas en utilisation pratique. C'est un champ correct sans être extraordinaire pour des 8x34. La qualité d'image au bord est satisfaisante dans les deux cas, avec la déformation classique en diabolo, et j'ai noté la présence de certains halos en lumière latérale ou faciale, ce qui est le seul point un peu déplaisant de ces étonnantes jumelles.
Assez bizarrement, alors que la fiche technique parle d'un distance de mise au point minimale de 3 m (qui n'est pas une prouesse) pour les deux versions, j'ai noté 2,5 m pour les PC3 ED et 3,20 m pour les PC3.
Dans l'ensemble, le bilan est très favorable mais il est indiscutablement et logiquement encore meilleur pour la version ED, et je donnerai donc un

avantage aux Olivon PC3 8x34 ED sur ce point

RAPPORT QUALITE-PRIX

Comme nous sommes ici dans des jumelles de gamme économique, on peut dire que l'écart de prix entre les PC3 8x34 et leurs cousines ED est conséquent. C'est logique : les lentilles ED sont nettement plus onéreuses que les lentilles optiques standards (10 à 15 x) et un traitement diélectrique a aussi son coût. Mais les résultats sont là. Tout en conservant parfaitement intactes les grandes qualités de confort des PC3 8x34, les PC3 8x34 ED les dominent en qualité d'image : brillance, contraste et définition sont un cran au-dessus. Cela vaut-il la différence de prix ? Chacun jugera selon ce qui lui importe, mais en ce qui me concerne, je trouve que les deux modèles proposent un excellent rapport qualité-prix et je sifflerai à nouveau le

jeu égal sur ce point


Que ce soit en version standard ou ED, les Olivon PC3 8x34 offrent un fantastique rapport qualité-prix.

RESUME

 

(+)

faible avantage

+

avantage

++

net avantage

(-)

faible désavantage

-

désavantage

--

net désavantage

=

niveau équivalent

Rq : un « désavantage » ne signifie d’aucune manière une performance faible, mais seulement que l’autre modèle est supérieur !

Critères

Olivon PC3 8x34

Olivon PC3 8x34 ED

Poids et dimensions

=

=

Agrément général à l'usage

=

=

Réglage de dioptrie

=

=

Image (neutralité, définition, luminosité)

-

+

Champ de vision

(+)

(-)

Profondeur de champ perçue

(-)

(+)

Distance de mise au point minimale

-

+

Rapport performances / prix

=

=

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu